Aller en haut
Aller en bas


Forum RP [Lime - Lemon (hide) - Déconseillé aux mineurs]
 

 :: Quartier Est :: QG des Green-Laws :: Aile 3 :: Chambres Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le calme après la tempête [ft - Dwight] [Lemon inside 8D]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Messages : 53

CV
Surnom :
Palier: 4
Rang:
Ven 28 Sep - 18:26

le calme après la tempête

ft. Dwight & Thomas

Informations.

Ses yeux papillonnèrent alors qu’il quittait lentement les bras de Morphée, grognant doucement en se pelotant dans sa couette. C’était la première fois qu’il se réveillait pour la première fois dans son lit depuis plusieurs jours. Il avait envie de rester dans ce cocon chaud, ne voulant pas assumer les regards que certaines personnes lui lançaient face aux traces sur son visage. S’étirant lentement, il regarda les autres lits qui se trouvaient dans sa chambre, ils étaient vides, ses colocataires étaient déjà levé depuis longtemps, ils étaient certainement déjà au travail. Lui, il avait reçu quelques jours de repos afin de se remettre de ses contusions et également parce qu’il avait traversé quelque chose de dur afin de protéger ses compagnons.

Poussant la couverture, il se leva lentement et marcha, complètement nu, jusqu’à son armoire pour enfiler un caleçon, il attrapa également un t-shirt noir et un pantalon de la même couleur puis se rendit dans la salle de bain qu’il partageait avec ses trois colocataire.  Se glissant sous la douche après avoir retiré son caleçon, il ferma les yeux en laissant l’eau couler sur lui, soupirant doucement de bien-être.

Il avait était relâché hier dans l’après-midi, les Blacksuns l’avait laissé partir sans rien dire, il ne s’était pas fait prier et avait tracé sa route. Pas complètement remit de ce qu’il venait de vivre, il avait fait de nombreuses pauses alors qu’il se rendait dans le QG des Greens et arriva quand le soleil était déjà bien bas. Il avait était accueillis par plusieurs verts qui avaient pris le temps de le soigner et il était directement allé se coucher. Il n’avait même pas eu le temps de voir Dwight, mais d’après les dires de ses collègues, il était revenu un jour plus tôt, il avait était suffisamment rassuré pour s’endormir rapidement.

Il ouvra lentement ses yeux vairons alors qu’il laver ses cheveux, il avait était très inquiet. La peur de retrouver Aidan mort l’avait longtemps hanté lorsqu’il s’était retrouvé seul après avoir était torturé pour la dernière fois. Après avoir rincé ses cheveux, il sorti pour se sécher rapidement et se stoppa en se regardant dans le miroir. Sa lèvre inférieure avait une coupure sur la partie gauche qui commençait lentement à cicatriser, sur sa paumette droite  se trouver un bleu qui était encore bien azur mais devenait lentement jaune. Outre cela, le reste des marques étaient dissimulé par les vêtements qu’il enfilait rapidement. Il passa une main dans ses cheveux pour les remettre en place et sortit de sa chambre.

Il n’avait pas faim, il ignorait les regards autour de lui, il regardait fixement en face de lui alors qu’il avançait rapidement dans le couloir. Il ne voulait qu’une chose : Voir Dwight. Il s’en fichait de savoir ce qu’il était en train de faire, il voulait le voir. Il voulait le toucher, regarder son visage, vérifier que tout aller bien, qu’il allait bien. Il voulait le voir en vie, se rendre compte par ses propres yeux qu’il était en forme. Il se stoppa devant la porte de sa chambre et toqua rapidement en grognant légèrement.

« Aidan tu es là ? Ouvre cette porte, c’est moi Thomas ! Je suis revenu hier, je veux juste vérifier que tu vas bien »

Il se souvenait des cris que son filleul avait crié sous la torture, torture qui avait était provoquer par lui, parce qu’il n’avait pas ouvert sa bouche quand il était lui-même torturer. Il s’en voulait beaucoup d’avoir fait cela, il avait laissé les gars emmener Dwight, il avait laissé des mecs le toucher. Il avait risqué sa vie pour éviter à d’autre gars qui n’était pas lui de rester en vie, il s’en voudrait certainement pour très longtemps.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 143

CV
Surnom : Black Rabbit
Palier: 4
Rang: Escouade d'intervention
Ven 28 Sep - 19:24

Le calme après la tempête

Thomas x Dwight
Je posai le cachet dans le fond de ma gorge, avant d'avaler un verre d'eau. Un soupir franchit mes lèvres. Trois jours. Je remis le sachet de comprimés dans sa boîte, et l'entrepris de la dissimuler entre mon matelas et le sommier de sorte en veillant à ce qu'elle ne puisse ni glisser par terre ni s'échapper si le matelas était remué.
L'effet fut immédiat. La blessure à ma hanche droite ne me lançait plus, ni celle qui s'étalait tout le long de ma colonne vertébrale, et mon esprit s'était rapidement éclairci : dire que j'en avais hurlé de douleur ce matin-même.

J'eus un sourire dégoûté. J'avais été étudiant en art, côtoyé les fêtes les plus débauchées mais jamais, jamais je n'avais versé dans la drogue même douce. J'avais ce besoin impérieux de garder le contrôle. Et voilà que j'apparaissais sous mon jour le plus faible, aussitôt que Dwight avait été brisé...

Assis sur mon lit, je lançai un regard désabusé vers le bureau vide, là où je posais généralement mon masque avant d'aller dormir. Les Blacksuns l'avaient gardé avec eux, comme un trophée de chasse, comme s'ils avaient déjà réussi à subjuguer leur proie. Bande de crétins. Cela avait surpris un bon nombre de Greens d'ailleurs, de me voir m'en retourner au QG sans mon masque ; beaucoup ne m'avaient reconnu. D'autres avaient été plus inquiétés par mon état. Cela avait été le cas de mes deux camarades de chambre qui avaient décidé d'aller dormir chez d'autres Greens, le temps que je récupère tranquillement. Ils avaient pensé faire preuve de bonne foi mais en fin de compte, s'ils étaient restés, j'aurai peut-être résisté au désir de me droguer ?

Je passai une main lasse sur mon visage. Je ne savais même pas si j'avais le courage pour un jour reprendre le rôle de Dwight, comme il l'était avant tout cet immense bordel. Il faudrait sans doute.
Et comme pour renforcer mes doutes, une voix familière me parvint derrière la porte. J'avais évidemment été aux premières loges, quand enfin il était revenu à son tour ; j'avais pu constater son état catastrophique, voir de près à quel point il avait souffert de ce séjour -bien plus que moi. Mais c'était une autre pilule à avaler... même si à cet instant, j'hésitais franchement à jouer les absents.
Aidan hein...

Entre.

J'avais lancé l'invitation d'une voix calme, et déjà, mon regard était venu chercher le sien. Je refaisais le constat de notre mission : mes yeux détaillaient le contour de son visage, s'arrêtant un instant sur ses lèvres fendues et sa pommette bleutée, avant de descendre vers le col de son haut qui laissait entrevoir ses clavicules délicates. Le tissu noir ne faisait que mettre en relief sa fragilité.
Je lâchai un soupir et détournai enfin le regard. Tapotant le lit, je l'invitai à s’asseoir à côté de moi.

Au moins, ma nudité ne devrait plus emmerder qui que ce soit, haha.

Je faisais référence à tous ces bandages qui m'entouraient le torse. Pas un téton de visible. Ni même un poil en fait. Penserait-il cela triste, grand pervers qu'il était ? J'esquissai un rictus de sourire à cette idée puis lui tendis une bouteille d'eau. Nos doigts s'étaient frôlés, ou l'avais-je rêvé ? Depuis la mission, mon toucher s'était quelque peu détérioré et je n'étais parfois plus très certain de ce que je sentais. Puis, de temps à autre, je me souvenais de la caresse de la lame sur la peau...

J'approchai mes doigts de son front, jouant avec les quelques mèches encore humides de sa douche. Songeur. J'arrêtai. J'allai chercher à nouveau ses yeux vairons si déconcertants.

Merci.

Un petit sourire me vint, triste.



{ J'parle en Firebrick || Mon CV || Mon journal intime || RP ♥️ ♥️ ♥️ ♥️ }
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 53

CV
Surnom :
Palier: 4
Rang:
Ven 28 Sep - 19:48

le calme après la tempête

ft. Dwight & Thomas

Informations.

La voix calme de Dwight raisonna dans sa tête et il ferma doucement les yeux, pendant quelques secondes, le temps seulement de ressentir l’inquiétude le quittait, petit à petit. Rien que le fait d’entendre sa voix retirer un peu de son inquiétude, celle qui lui rongeait les os depuis son retour ici. Tournant lentement la poignée, il pénétra dans la porte et ses yeux vinrent rapidement trouver ceux de l’homme assis sur son lit. Doucement, ses yeux descendirent ce visage dépourvu du masque habituel, pourquoi ne l’avait-il pas ? Est-ce que les Blacks l’avaient gardés ? Des larmes vinrent lentement faire légèrement briller ses pupilles quand il regarda ses bandages. Il avait était blessé, sa chaude peau avait côtoyé la lame glacé d’un couteau. Et tout ça était à cause de lui.

Il baissa la tête lorsque son interlocuteur détourna les yeux et s’approcha lentement pour aller s’asseoir à côté de lui. Un léger sourire apparu sur ses lèvres abimées lorsqu’il écouta ses paroles, oui, personne ne sera déranger par sa nudité, mais malgré cela, les gens vont le regarder. Les autres greens doivent être au courant de ce qu’ils ont vécues, certains vont certainement les trouver fort d’avoir survécu à cela, mais d’autre les regarderons avec pitié et Thomas sait très bien comment ces regards sont dur à supporter.

Il ferma lentement les yeux lorsqu’Aidan toucha certaines mèches de ses cheveux, savourant le contacte. Il n’avait envie que de cela, d’être touché par cet homme qui a été torturé par sa faute, les remords étaient grand dans son cœur, il devait tout lui dévoiler, lui demander pardon, lui dire qu’il comprendrait parfaitement s’il ne souhaitait plus le voir. Il le regarda dans les yeux, souriant, mais ce dernier disparu quand il lui déclara « Merci ». Rapidement, des larmes commencèrent à couler sur ses joues, pourquoi lui disait-il merci avec un sourire aussi triste ?

Thomas passa une main sur sa joue pour tenter de sécher les larmes, reniflant légèrement en laissant passer quelques sanglots entre ses lèvres. Il regardait toujours son filleul dans les yeux, le corps légèrement secouer par ses pleurs.

« C’est à cause de moi que tu es dans cet état, j’aurais dût te protéger plus, je m’en veux tellement… Je t’ai dit que j’allais te protéger, pourtant je n’ai pas réussie… Je les ai suppliés d’arrêter de te torturer quand j’ai entendu tes hurlements, j’aurais dû tout avouer avant même qu’il me torture… A la place j’ai résisté, je suis tellement désolé Aidan… Je m’en veux tellement, tu dois certainement me détester… J’ai laissé ses hommes te toucher… Te faire du mal… Tu as souffert par ma faute… Quand je te vois avec ces bandages, j’ai envie de … »

Pendant qu’il parlait, sa tête s’était doucement baissée alors que ses mains vinrent se poser sur ses yeux. Ses larmes crier ses souffrances et laisser partir toutes la frustration qu’il avait connu en entendant les hurlements de Dwight. Son corps était toujours secoué de sanglot, ses larmes continuaient de couler et ses remords continuaient à vivre en lui.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 143

CV
Surnom : Black Rabbit
Palier: 4
Rang: Escouade d'intervention
Ven 28 Sep - 20:17

Le calme après la tempête

Thomas x Dwight
Je passai un bras dans son dos, me voulant réconfortant ; je savais exactement la manière dont il allait réagir à mes mots, mais également les remords qu'il entretenait. Aussi avais-je simplement pris l’initiative. Je l'écoutais sans l'interrompre, continuant simplement de lui caresser doucement le dos, comme le ferait une mère.
Cette intimité m'était bien étrange. Nous deux, seuls, dans une chambre silencieuse... Elle me renvoyait au souvenir de cette nuit que nous avions passée, où un pas avait été franchi maladroitement. Et pourtant, elle n'avait rien de commun à ce que je ressentais à cet instant. Tandis que son corps tremblait de ses pleurs, je me sentais... vide. Je réagissais aux signes qu'il m'envoyait mais au fond, je n'étais plus très certain de la sincérité de mes gestes, ni de mes paroles.

Alors je retrouvais du réconfort au près de lui. Ma main remonta jusqu'à sa nuque, frôlant le petit épi de cheveux entre le blanc et le sanguin. Thomas... Il était un îlot de spontanéité, de sincérité, de ce qui me faisait cruellement défaut.
J'approchai ma tête de la sienne, et tempe contre tempe, épaule contre épaule, je l'écoutais longtemps encore jusqu'à ce sa voix soit trop rauque des pleurs ou de ses regrets peut-être. Il y avait dans ce silence quelque chose de profondément apaisant. Nous n'avions été séparés qu'une semaine pourtant. Cependant j'étais simplement heureux de le retrouver, et qu'il ne pleurât pas d'une autre blessure que celles que je portais.
Je souris de mon égoïsme. C'était une émotion que j'éprouvais bien trop souvent mais elle portait des accents plus doux -ce n'était pas déplaisant. J'étais juste un imbécile un peu long à la détente. Et un grand crétin peureux aussi.

Ce genre de blessures se cicatrisent, Thomas. Si tu avais tout avoué immédiatement, on ne serait pas là... Et si tu ne l'avais pas fait, j'y serais resté.

Je posai un baiser sur sa tempe, avant d'ouvrir mes bras pour le prendre contre mon torse. Nous avions eu le temps de nourrir les mêmes doutes mais lui avait trouvé le moyen de rester fidèle à lui-même. Ou plutôt... Non. Il était resté fidèle aux autres, à moi. S'il savait le fin mot de l'histoire... il m'en voudrait sans doute avant de se le reprocher. Je fermai les yeux, essayant de ressentir son contact, sa chaleur.

Accepte simplement ma reconnaissance, parce que je n'ai pas de reproches à t'offrir.

Encore une fois, j'allais le blesser. Mais cette fois, j'étais conscient de mon geste, affreusement conscient et vraiment... Je m'en fichais. Je voulais simplement y goûter un peu aussi, même de manière éphémère, à son affection.



{ J'parle en Firebrick || Mon CV || Mon journal intime || RP ♥️ ♥️ ♥️ ♥️ }
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 53

CV
Surnom :
Palier: 4
Rang:
Ven 28 Sep - 20:53

le calme après la tempête

ft. Dwight & Thomas

Informations.

La chaleur de Dwight calmer lentement les remords de Thomas, ses sanglots s’atténuaient lentement au fur et à mesure de ses paroles, sa voix faisait lentement détendre tous ses muscles. Il avait peut-être raison, peut-être que s’il avait tout avoué avant d’être torturé, il serait mort. Malgré cela, n’aurait-il pas pus demander à ne pas kidnapper son filleul, mais seulement lui ? Puisqu’il était son supérieur, il aurait dût le protéger, même en oubliant son rang, les sentiments qui l’animait devait le forcer à protéger Dwight, il avait failli à sa tâche. A cause de lui, il se retrouvait avec des bandages sur le corps et son doux visage était dévoilé à tout le monde.

Il sentit des bras l’enlaçait et ferma les yeux contre le torse bandé. Il profitait de ce contact dont il avait pensé être éternellement séparé. Lentement, ses bras vinrent se glisser dans le dos de l’homme alors qu’il s’abandonnait totalement contre ce corps, rêvant à ce qu’il pourrait bien lui faire, rêvant de rester ainsi pour toujours, pour l’éternité. Il ne se lasserait jamais de ça, il aimait Dwight et bien qu’il savait que cela n’était pas réciproque, il voulait avoir ce corps pour lui tout seul une unique fois, il voulait que ses pensées ne parlent que de lui, mais le dernier point était certainement impossible.

Il se recula légèrement, retirant lentement ses bras et planta ses yeux vairons dans les yeux de son filleul. Il resta ainsi pendant quelques secondes, puis lentement, sa main droite s’approcha du visage d’Aidan avant de se stopper à quelques millimètres de sa peau, ne faisant que l’effleurer. Il ne savait pas si le toucher maintenant était une bonne idée, mais il souhaiter seulement faire une chose, si cela le dérangeait il n’avait qu’à le repousser. Lentement, ses yeux regardèrent ses lèvres puis ils glissèrent jusqu’aux yeux de l’homme et un sourire apparu sur le visage de Thomas.

« Juste un petit caprice… Depuis que l’on a été séparé je ne pense qu’à cela, comme si le fait de t’avoir imaginé mort me pousser à sortir des chantiers battus. »

Doucement, il avança son visage jusqu’à que ses lèvres touchent celle de son filleul, fermant les yeux sous le contact, laissant cette chaleur qu’il croyait disparu s’engouffrait dans tout son être, faisant lentement accélérer son cœur. Il perdait ses moyens, après tout, ne disons-nous pas qu’on se rend compte des choses que l’on est attaché à quelqu’un qu’au moment où nous le perdons ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 143

CV
Surnom : Black Rabbit
Palier: 4
Rang: Escouade d'intervention
Ven 28 Sep - 21:32

Le calme après la tempête

Thomas x Dwight
Un rire sincèrement amusé m'échappa, léger, bref. Je le savais maladroit de ses mots, mais ils avaient réussi à m'amuser : m'imaginer mort pour déployer sa libido... Mais je n'eus bientôt plus qu'un sourire, et les paupières closes, j'appréciais sa proximité. Puis nous basculâmes.

Ses lèvres étaient rugueuses, et du bout de la langue, je vins dessiner les contours âpres de la plaie qui les fendaient ; elles portaient encore le goût de son sang. Doucement, par ce sillon rêche, je pris sa lèvre inférieure entre les miennes, frôlant l'intérieur de mes dents. Mais je ne le mordis pas. Pas encore.
Dans notre chute, mes mains étaient naturellement venues se positionner d'une part et d'autre de son visage, les bras tendus pour ne pas le toucher autrement que par la bouche. Une de mes jambes veillait à l'empêchait de basculer hors du lit -ou de fuir. Puis ma main vint soutenir son petit menton, l'orientant dans le direction que je souhaitais à ce baiser, le forçant presque à ne pas l'interrompre. Je m'en foutais qu'il eut besoin de respirer. Que j'en eusse besoin. Seul le désir impérieux de l'avoir pour moi me faisait mouvoir juste là, juste au dessus de lui.

J'avais entrouvert les paupières. Je buvais du regard la moindre inflexion de ses sourcils, le moindre frémissement de ses narines, et surtout, cette pommette blessée qui dansait sous mes yeux... Je quittai ses lèvres pour m'en approcher et l'embrasser délicatement. Une fois, deux fois, trois fois... toujours en remontant un peu plus vers ses oreilles rouges, d'excitation j'espérais. Car je m'enivrais de ces sensations retrouvées. Et cette fois-ci, je ne le laisserai pas me repousser.

Mon bras d'appui commençant à fatiguer, j'en changeais et en profitai pour aller promener ma main le long de son torse tout en allant mordiller son oreille si adorable. L'idée qu'il ait encore mal m'effleura mais ivre de mon envie, je continuai mon chemin jusqu'à ses hanches. Et là, mes doigts glacés se glissèrent sous son t-shirt. Il était... brûlant. Je tressaillais à un souvenir encore trop frais dans ma mémoire.
Mais rapidement je me calmai.
Ce n'était pas moi, que l'on caressait froidement. Je la maniais, la lame, sur cette peau ardente d'un désir que je savais partagé. Le visage caché dans ses cheveux, je sourirais triomphant et possessif, avant de revenir marquer sa peau de mes lèvres. J'inspirai son odeur. Profondément.

Regrettes-tu encore ? lui soufflai-je.

Je voulais remplir son esprit de ma présence, qu'il ne songe plus à rien sinon cet instant. Le posséder ? Peut-être bien.



{ J'parle en Firebrick || Mon CV || Mon journal intime || RP ♥️ ♥️ ♥️ ♥️ }
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 53

CV
Surnom :
Palier: 4
Rang:
Ven 28 Sep - 22:06

le calme après la tempête

ft. Dwight & Thomas

Informations.

Rien ne l’entourait à présent, tout avait disparu, seul le contact de Dwight existait. Sentant le matelas sous lui, il grogna doucement en le sentant jouait avec sa lèvre inférieur, il le laissa prendre son menton pour orienter le baiser comme il le souhaiter. Il le laissait tout faire et laissera faire quoiqu’il face. Il ne voulait plus se retenir, ne plus penser à Ryder à chaque fois qu’il le touche, il ne veut plus penser qu’à son filleul qui se trouvait aux dessus de lui et qui rendait son corps brûlant. Il passa lentement une main dans son dos afin de toucher les bandages qui le privait de cette peau qu’il avait tant désiré.

Lorsque ses lèvres quittèrent les siennes, il reprit doucement sa respiration, l’air avait manqué dans ses poumons mais il ne s’en était pas rendu compte. Il ouvrit lentement les yeux pour regarder l’homme embrasser sa blessure, il n’avait pas mal au contact, au contraire, il venait de faire apparaitre un nouveau point de chaleur qui se faufila partout dans son corps. Ses oreilles étaient devenu lentement rouge, certainement par gêne, sûrement par désir, il n’en savait lui-même rien. Il profitait seulement d’être si proche de Dwight, l’être qu’il aimait, malgré tout il était presque persuadé que cette fois-là sera l’unique.

Il ferma les yeux lorsqu’il sentit sa main passé le long de son torse, son corps frissonna légèrement. Il venait d’effleurer avec lenteur la première blessure qu’on lui avait faite. Cette blessure commençait à cicatriser mais il y avait tout de même quelques douleurs qui apparaissent de temps en temps. Mais il ne dit rien, profitant, dégustant chaque mouvement comme si c’était la dernière fois qu’il allait le voir – peut-être est-ce le cas ? Il n’en savait rien et ne voulait pas savoir, il s’en fichait, il voulait profiter, c’était l’unique chose qu’il voulait actuellement.

Il ouvrit rapidement les yeux pour regarder Dwight, écoutant ses paroles. Que pouvait-il regretter ? De se laisser toucher par un autre homme que Ryder ? Il était mort, Thomas le savait, il ne reviendra plus jamais, il voulait que l’homme le touche, il voulait sentir sa peau contre la sienne, il voulait l’avoir pour lui seul pendant une journée. Souriant doucement, il se mordit légèrement la lèvre inférieure en passant lentement sa main dans les cheveux d’Aidan, les caressant lentement.

« Non, sinon je ne serais pas là… »

Il rougissait légèrement, sans s’en rendre compte. Il voulait seulement oublier, tout oublier. Oublier la lame qui avait découpé sa peau, l’absence de lumière, l’absence de nourriture, l’absence de Dwight. Il voulait seulement penser à lui, le toucher, le sentir, être à lui pendant un court temps, c’était tout ce qui comptait actuellement. Il se redressa légèrement pour embrasser son front, collant son torse habillé contre le sien, souriant toujours. Il huma lentement son odeur en fermant les yeux et se laissa retomber sur le matelas, se léchant les lèvres en plantant ses yeux vairons dans les siens.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 143

CV
Surnom : Black Rabbit
Palier: 4
Rang: Escouade d'intervention
Ven 28 Sep - 23:16

Le calme après la tempête

Thomas x Dwight
Le voir s’embarrasser de la situation ne pouvait qu'encourager mon élan ; un sourire en coin, je lui murmurai sans cesser de le caresser du bout des doigts.

À quoi penses-tu pour rougir ainsi ?

Je traçais sur sa peau abîmée des sillons glacés, jusqu'à frayer une route vers la proéminence rosée de ses tétons. Mais prenant le temps de lui laisser me répondre, j'y dessinais des cercles paresseux, sans jamais les toucher. Même si son désir faisait écho au mien, ce n'était une raison pour m'abandonner tout à fait. Et la Madness qui s'écoulait dans mes veines me rendait furieusement téméraire.
Je le taquinais encore du doigt, savourant le moindre bruit qui échappait à ses mignonnes lèvres sanguinolentes. Je voulais l'entendre me demander, me supplier -donner forme sonore à l'envie qu'il n'avait encore formulée. Et tranquillement, je vins essuyer ses larmes de sang de ma langue, jusqu'à retrouver la chaleur moite de sa bouche.
Cette fois cependant, j'espaçais les baisers pour l'entendre, encore et encore. Je m'amusais de ses réactions alors que je pinçais ses tétons ou venais caresser son entre-jambe d'un genou innocent ;  chaque sensation partagée amenait la réminiscence de sentiments oubliés, flous. Je grognai, le souffle court de ces échanges.

Dis-moi ce à quoi tu penses...

Je voulais lui arracher les mots de son désir, qu'il se rende pleinement compte et que malgré tout, il acceptât de continuer. Je devenais... impatient. Ma main sous son haut avait eu le temps de dénicher ses points sensibles mais bientôt cela ne serait plus suffisant et déjà excité de la suite, elle venait se promener sur son bas ventre.
Ma langue, elle, n'avait pas attendu pour aller explorer le moindre recoin de sa bouche, se glissant contre ses dents avant de revenir sur le sentier central de sa langue. Et comme pour tromper mon impatience, je mordillai sa lèvre blessée tel un animal affamé. Qu'il me dise ce que j'attendais ! Rapidement...

Et même si j’apercevais de temps à autre sa douleur par l'esquisse de ses sourcils, pouvais-je m'arrêter ?

L'espace entre nos deux corps se réduisait alors que mon bras faiblissait. Je sentais mon dos se tendre. Peut-être même que ma blessure s'était épanouie en tâches carmin comme c'était le cas le long du menton de Thomas à cet instant ? Peu importait. La douleur semblait loin de nous...
Je sentais contre mon bassin la dureté de ses hanches et sans gêne aucune, pris une de ses mains pour la mener à mon entrejambe. S'il avait des doutes, ce devrait être plus explicite que des mots non ?

Je l'embrassai encore, avec passion et autant d'empressement. Riant parfois.



{ J'parle en Firebrick || Mon CV || Mon journal intime || RP ♥️ ♥️ ♥️ ♥️ }
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 53

CV
Surnom :
Palier: 4
Rang:
Sam 29 Sep - 0:04

le calme après la tempête

ft. Dwight & Thomas

Informations.

Il se laissait totalement abandonnée entre les mains qui lui paraissaient si douce de Dwight. Même lorsqu’il est seul, il ne s’abandonne pas ainsi. Il écoutait ses paroles, les yeux légèrement ouvert et la rougeur de ses joues s’intensifia à sa question. Ce qu’il voulait ? Devait-il le dire franchement pour qu’il comprenne ou est ce qu’il lui demandait cela seulement pour le taquiner ? Ou est ce qu’il voulait le savoir parce que cela allait l’exciter d’avantage ? Thomas était beaucoup trop troublé pour réellement répondre, son corps frissonnait au doux contact d’Aidan qui semblait s’amuser. Des bruits qu’il ne contrôlait pas –et ne voulait pas contrôler- glisser entre ses lèvres, il était sensible de son touché et voulait complètement se lâcher, il était cependant trop tôt pour le faire.

Se laissant embrasser avec autant d’empressement qu’il voulait, il émettait des petits sons qui semblaient plaire à l’homme aux dessus de lui. Le long de son menton, il sentait la douche chaleur de son sang mais la douleur n’était pas présente, le plaisir passait bien avant la douleur. Dwight parla de nouveau, il demandait à ce que Thomas lui dise ce qu’il pensait. Il aurait aimé lui répondre si sa bouche n’était pas occupée par autre chose de bien plus intéressante. Il ferma les yeux et son bras, alors sur les cheveux bruns de l’homme, vint tirer légèrement les cheveux à la naissance de sa nuque, son corps frissonnant à chaque touché.

Soudainement, Aidan attrapa son autre main pour la poser sur le fruit des envies du bicolore qui sourit légèrement. Se faisant encore embrasser, il grogna contre ses lèvres qu’il désirait encore, même si elles étaient contre les siennes, il les voulait encore plus. Il ricana doucement en reposant sa tête contre le matelas en regardant son filleul dans les yeux, une lueur d’amusement et d’un désir profond brillait au fond de ses yeux vairons. Taquins, il fit lentement bouger ses doigts pour masser l’entrejambe de l’homme en se léchant lentement les lèvres, sentant le gout de l’acier mais l’ignorant totalement. Il se redressa lentement pour murmurer à l’oreille de Dwight, d’un air plutôt aguicheur.

« Tu sais très bien ce que je veux… Je veux que tu me fasses crier assez fort pour que les autres soit jaloux de ce que tu es train de me faire, rend les curieux et envieux… Je suis sûr que tu es capable de faire ça… »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 143

CV
Surnom : Black Rabbit
Palier: 4
Rang: Escouade d'intervention
Sam 29 Sep - 1:28

Le calme après la tempête

Thomas x Dwight
Je mordillai de plus belle cette bouche débauchée et si délicieuse avant se prendre une brève pause, le nez niché dans ses cheveux encore frais. Il faudrait vérifier s'il s'était apprêté sous la douche, là dessous également...

Tu veux vraiment les rendre curieux ? lui murmurai-je d'une voix rauque.

Ce disant, je vins lui mordre le téton à travers le t-shirt, assez fort pour le faire gémir sinon crier. Et un sourire taquin sur les lèvres, je remontai occuper sa bouche. Chaque mouvement venait accroître mon envie, qui lentement, tendait un peu plus le tissu dans la main de Thomas.
Rendre les autres curieux... Envieux... Je n'aimais pas trop cette idée : je préférais de loin garder ces adorables gémissements connus de moi seul. Et que cette envie ne nous concerne, que lui et moi. Mû par cette pensée, mes dents virent trouver naturellement la peau de sa nuque pour l'y mordre. Fort. Éphémère, mais... le savoir marqué me rassurait. Les Blacksuns avait laissé leur trace ; moi également désormais.

Ma main alla agripper ses cheveux pour la pencher, brusquement en arrière. Je sentis mon désir s’accroître, à la vue de cette gorge nue et sans défense. J'étais maître de mes mouvements, de nos sensations et chaque seconde, je m'en enivrais un peu plus...
Je déposais à son creux autant de baisers que de morsures, ne faisant que peu de cas de la cicatrice qui pointait sur ses clavicules : je goûtais simplement au goût de sa peau, tel un animal affamé. Je sentais son ardeur réchauffer doucement le vide glacial qu'une lame avait laissée. Et quand le col du t-shirt vint interrompre ma quête de chaleur, je me décidai encore à le lui ôter... En m'arrêtant à ses poignets, que je nouai d'un geste rapide.
Là... Il était parfait. Le lien avait été prolongé jusqu'à un coin du lit, si bien qu'il en pouvait décidément plus s'enfuir. Avec curiosité, ma main était allée chatouiller lascivement ses flancs, l'y griffant parfois. Sous ces injonctions silencieuses, son dos s'était arqué, mettant en valeur le dessin fin de ses muscles le long de son torse et déjà, ma bouche était venue reprendre son exploration pendant que mes yeux se régalaient de la vue.

Thomas n'était pas excessivement musclé mais son séjour dans le camp militaire avait eu le temps de rendre son anatomie intéressante pour l'artiste que j'avais été. Peut-être devrais-je lui proposer de poser pour moi un jour haha. J'y retrouvais avec délice ces courbures bien connues : petit pectoral, muscles intercostaux, grand droit, oblique...




{ J'parle en Firebrick || Mon CV || Mon journal intime || RP ♥️ ♥️ ♥️ ♥️ }
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 53

CV
Surnom :
Palier: 4
Rang:
Sam 29 Sep - 2:12

le calme après la tempête

ft. Dwight & Thomas

Informations.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 143

CV
Surnom : Black Rabbit
Palier: 4
Rang: Escouade d'intervention
Sam 29 Sep - 2:57

Le calme après la tempête

Thomas x Dwight



{ J'parle en Firebrick || Mon CV || Mon journal intime || RP ♥️ ♥️ ♥️ ♥️ }
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 53

CV
Surnom :
Palier: 4
Rang:
Sam 29 Sep - 13:32

le calme après la tempête

ft. Dwight & Thomas

Informations.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 143

CV
Surnom : Black Rabbit
Palier: 4
Rang: Escouade d'intervention
Dim 30 Sep - 1:34

Le calme après la tempête

Thomas x Dwight



{ J'parle en Firebrick || Mon CV || Mon journal intime || RP ♥️ ♥️ ♥️ ♥️ }
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 53

CV
Surnom :
Palier: 4
Rang:
Dim 30 Sep - 3:41

le calme après la tempête

ft. Dwight & Thomas

Informations.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 143

CV
Surnom : Black Rabbit
Palier: 4
Rang: Escouade d'intervention
Lun 1 Oct - 4:44

Le calme après la tempête

Thomas x Dwight
J'avais jusque là toujours trouvé terriblement ridicule l'expression "ne faire qu'un". Comment le fait de pénétrer l'autre pouvait-il réunir deux personnes ? Et si bien que l'on parlât de réunion, pouvions-nous seulement prétendre être tout à fait unis ? En fin de compte, il s'agissait de partager des émotions communes, le temps de quelques soupirs mais sitôt l'acte terminé nous reprenions notre individualité...
Mais pour la première fois, cet instant de quelques soupirs m'offrit une évidence au sein de mes doutes. J'étais certain autant de ce que je sentais que de ce que je ressentais ; et je n'éprouvais pas le besoin d'aspirer à autre chose que ce que je tenais contre moi.



Tu sais que tu es terriblement beau ? lui murmurai-je.

Après un dernier baiser sur son front, je me retirai enfin encore tressaillant de plaisir. Je me laissai tomber, épuisé, à côté de lui et glissai un bras pour attirer son dos contre mon torse. J'aimais tant enfouir mon visage dans ses cheveux épais et sentir son odeur m'entourer... Ma main libre, elle, était allée caresser sa peau du bout des doigts pour y tracer des motifs abstraits.

C'est la première fois que j'aspire à être hors d'Eternally... On pourrait prendre notre temps, s'aimer jusqu'à ce que tu en ais marre de moi. Puis je te préparerai un petit déjeuner pour que tu tombes de nouveau amoureux. On sortirait, main dans la main, nous promener dans un grand parc pour nous y perdre. On nourrirait des canards stupides. Et la nuit arrivant, je te prendrai dans mes bras, juste comme ça, pour te réchauffer. Et te chauffer au passage évidemment.

Je ris doucement, avant de mordiller son oreille. Je les aimais rouges. Et bien qu'un peu fatigué, je me sentais capable d'affronter le monde et surtout, l'affronter lui.



{ J'parle en Firebrick || Mon CV || Mon journal intime || RP ♥️ ♥️ ♥️ ♥️ }
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 53

CV
Surnom :
Palier: 4
Rang:
Lun 1 Oct - 11:08

le calme après la tempête

ft. Dwight & Thomas

Informations.

Il se laissait complètement abandonner entre les mains d’Aidan alors que son plaisir s’accentuait à chacun de ses mouvements. Chaque parcelle de son corps était brûlante et son corps se cambrait aux rythmes des petits bruits et des soupirs qu’il émettait. Il continuait de gouter les lèvres de son amant en caressant la peau de l’une de ses joues. Soudainement, son corps se raidit en écho de celui de l’homme brun et, les yeux de Thomas regardèrent les siens avec un sourire. Sur le visage de son filleul était apparu un sourire que jamais il n’avait vu, un sourire emplie de sincérité, un sourire magnifique et unique.

Il continua de le regarder dans les yeux, son souffle court rejoignant celui d’Aidan, les joues du Green était encore rouge du plaisir qu’il avait ressentis et alors qu’il tentait de retirer ses rougeurs, il sentit les lèvres de son amant se posant sur les siennes. Comme pour dans un mécanisme, les yeux vairons se fermèrent sous la douceur de ces baisés, laissant des marques d’amours se posèrent un peu partout sur son visage. Il était heureux et un sourire s’affichait sur son visage, un sourire remplie de sincérité et d’amour désormais partagé.

Les paroles du brun lui firent cependant ouvrir les yeux en faisant rougir ses joues. Venait-il réellement de dire qu’il était beau ? En rajoutant le mot terriblement ? Il n’en avait pas l’habitude, même les moments qu’ils venaient de partager tous les deux n’avaient rien d’habituelle pour lui. Il savait cependant, enfin penser, que cela était habituel pour Dwight de partager ce genre de plaisir avec autrui, bon nombre de fois il avait envié la personne avait qui il partait, mais aujourd’hui cela changeait. Il avait eu son, il avait connu les sensations que son corps donnait et en plus de cela, il avait quelque chose d’unique et que personne n’avait eu à Eternally : son amour.

Il le regarda alors qu’il s’était laissait tombé à côté de lui et, sentant une main sur son dos qui le tirer vers son corps, un ricanement sortit d’entre ses lèvres.

« Toi aussi tu es terriblement beau Aidan… »

Il ferma les yeux lorsqu’il sentit le visage de son amant dans ses cheveux et son sourire disparue lentement de ses lèvres quand il s’était mis à parler. Sa respiration s’était calmée afin de mieux écouter et ses paupières s’étaient légèrement ouvertes. Ryder ne lui avait jamais dit cela et heureusement parce qu’il n’aurait certainement pas pris cela au sérieux, pour Thomas, entre lui et Dwight, cela avait était évident de son côté, pour Ryder… C’était différent, il s’étaient connus jeune et il n’avait connu que son corps. Seule la mort avait réussis à les séparer, mais s’il avait eu d’autres amis dans le complexe, est ce qu’il ne serait pas tombé amoureux de quelqu’un d’autre ? Peut-être bien que si, personne ne le saura jamais.

Il sourit en sentant l’une de ses oreilles se faire mordiller et leva légèrement la tête pour le regarde dans les yeux.

« Je ne me lasserais jamais de toi idiot, puis tu penses vraiment que j’en aurais marre de toi ? Je te rappelle que je suis tombé amoureux quand tu étais encore Dwight, le lapinou qui pouvait faire tomber tout le monde entre ses mains mais qui n’avait jamais tenté avec moi et qui me mettais toujours dans des problèmes pas possible en mission… »

Il déposa un bisou sur ses lèvres en riant.

« Je t’aime Aidan ! »

Puis, il fronça. Lentement, l’une de ses mains vint se déposer sur sa lèvre inférieure et des marques rouges apparurent sur ses doigts. Son amant l’avait mordillait plusieurs fois, empêchant son sang de se stopper. Il le regarda dans les yeux et rit.

« Le saignement de sait même pas arrêter, tu as trop mordillé ma lèvre, maintenant j’ai un peu mal. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 143

CV
Surnom : Black Rabbit
Palier: 4
Rang: Escouade d'intervention
Jeu 4 Oct - 4:10

Le calme après la tempête

Thomas x Dwight
Je ris doucement, peut-être un peu rassuré par ses paroles. Même s'il ne savait pas... pas tout, sa confiance était plus un baume qu'un reproche à cet instant. Je me sentais capable d'affronter les Blacksuns, autant que notre marché, et de m'en sortir vivant. J'avais une personne à qui retourner...
Je fermai les yeux sous son baiser, avant de répondre d'un sourire aussi tendre que le sien. Mais sa remarque sut me tirer une fausse mine contrite. Je léchai sa lèvre, sans gêne aucune.

C'est parce que tu es à croquer !

Car je ne comptais certainement pas arrêter de vouloir le dévorer, et peu importe que l'on soit rien que nous deux dans l'intimité d'un lit ou entouré d'autres au beau milieu d'une place publique. L'amour pour moi était inclusif : j'aimais ces autres -personnes, émotions, expériences- pour ouvrir un peu plus mon esprit et aspirer à voir au delà du simple nécessaire. C'était un voyage que j'avais choisi d'accomplir, accompagné...
Mais si je lui avouai pas à ce moment, le doute rongeait également mon esprit. J'avais certes partagé mes sentiments mais... pourrais-je vraiment les assumer ? J'avais bâti, imaginé Dwight pour me protéger. Et Thomas pouvait m'être un soutien comme une craquelure dans ce personnage. Je soupirai contre sa nuque.

Ça peut te paraître bizarre mais... je ne peux pas renoncer à Dwight, à ce personnage. Pas encore. J'ai l'impression que si je redeviens le type que j'étais avant Eternally, je ne pourrais pas survivre dans ce merdier.

Je serrai un peu plus Thomas contre moi et me nourris de sa chaleur contre ma peau, comme un voyageur solitaire trop longtemps assoiffé d'affection. Je finis par desserrer l'étreinte, pour aller perdre mes doigts dans ses cheveux un peu longs. Devrais-je les lui couper ?

Je suis un étudiant, un gars normal balancé ici sans avoir été préparé comme toi... Pour compenser l'absence de... d'entrainement, de sang froid, de maitrise, je m'étais imaginé Dwight. Un type qui n'a peur de rien, qui n'a pas peur d'aimer et d'assumer toutes ses pensées. Un type un peu trop perché pour être approché sérieusement, pas assez fou pour être fui. Un type taillé pour Eternally, mieux que je ne pouvais l'être. Je ne pensais pas qu'un autre fou l'aurait été assez pour tomber amoureux ceci dit.

J'eus un rire léger. Et le calme revint.

Dans cette pièce silencieuse, la douce lumière du matin déversait ses rayons sur nos corps enlacés ; l'air était encore un peu frais mais nous nous réchauffions l'un l'autre dans un cercle vertueux. Chaque frisson était calmé d'un baiser, chaque tremblement, d'une caresse. Nous ne pouvions vivre d'eau fraîche mais d'amour, à cet instant, je pouvais presque y croire.
Je souris, amusé par cette idée romantique si lointaine du personnage que j'incarnais depuis quatre ans.

Peut-être que tu pourrais m'apprendre à devenir aussi fort que toi.

Être capable de tout supporter, sans flancher et sans non plus faillir à son éthique morale... Je l'admirai pour ça. Et j'espérais, au fond, ne pas me tromper sur cette confiance que j'étais prêt à accorder aveuglément.



{ J'parle en Firebrick || Mon CV || Mon journal intime || RP ♥️ ♥️ ♥️ ♥️ }
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 53

CV
Surnom :
Palier: 4
Rang:
Dim 7 Oct - 21:26

le calme après la tempête

ft. Dwight & Thomas

Informations.

« Je ne te demanderais pas de renoncer à Dwight. Je t’aime en entier et Dwight en fait partis… Puis je suis tombé amoureux de lui avant de connaitre Aidan, que j’aime aussi. »

A ce moment-là, Thomas enviait presque Aidan. Il avait eu la chance de vivre à l’extérieur, de profitait pendant 18 années de la vie, il avait était libre. Libre d’aller boire un verre avec ses amis, de parler, d’enlacer ses parents… Il avait était étudiant, il était allé à l’école, il avait eu le droit de vivre sa vie comme bon lui semble. Lui n’avait pas eu le droit, il n’arrive d’ailleurs pas à pardonner que des personnes aient pu décider de sa vie avant même qu’il ne voit le jour. Il ferma légèrement les yeux au fur et à mesure des paroles de l’homme, profitant de cette chaleur, un sourire apparue sur le visage du bicolore. Comme ça, il ne pensait pas que quelqu’un pouvait être assez fou pour tomber amoureux de lui ? Malheureusement on ne contrôle pas ce genre de chose.

Lui-même n’aurait jamais imaginé tombé amoureux d’un homme après la mort de Ryder. Il se demandait s’il le regardait de là-haut, était-il heureux de le voir de nouveau accompagné ? Il avait de nouveau quelqu’un à aimer, il voulait en profiter, il voulait éviter de perdre cet amour trop longtemps attendue. Il se décolla légèrement de son amant pour se mettre sur le dos et regarda le plafond en l’écoutant parler. Apprendre à devenir fort ? Mais Thomas n’était pas fort. Il était faible, il ne pouvait pas vivre ici sans un but, sans avoir quelque chose à accomplir. Il pleurait certains soirs, réveillait par des cauchemars plus horribles les uns que les autres, souvent ne peuplés de personne qu’il a connu. Il rêve parfois de ses parents, ils ne possèdent aucun visage dans ses rêves, mais cela reste tout de même douloureux.

Il tourna la tête afin de planter ses yeux dans ceux de Dwight, un sourire toujours sur ses lèvres.

« Je suis une personne normale, même si je n’ai pas vécu dans l’extérieur je n’ai rien d’extraordinaire. On m’a peut-être appris à me battre, à reste calme peu important les circonstances. Pourtant, quand je t’ai entendue hurler, j’aurais était prêt à tout pour qu’il te laisse tranquille, même si j’en serais mort. Je suis heureux d’être avec toi, de m’être rapprocher de toi et de t’aimait alors que tu m’aime en retour. Mais j’ai peur, peur que tout s’arrête, comme avec Ryder. »

Il posa l’une de ses mains sur la joue de Dwight.

« Je ne t’ai jamais dit… Mais Ryder était le premier homme que j’ai aimé… Quand j’ai compris ce que je ressentais pour toi, c’était comme une délivrance. Tu as fait disparaitre son fantôme qui me hanté, toutes les pensées qui m’habitez et aussi… toutes les marques qu’il avait laissé sur ma peau avant de partir. »

Il se redressa légèrement pour embrasser son front et s’assit sur le lit en caressant ses cheveux, le regardant comme s’il se trouvait devant la huitième merveille du monde.

« Je ne suis pas quelqu’un de fort Aidan, mais je peux t’apprendre à te battre à main nu si tu veux et essayer de garder son sang-froid face à des situations. Cependant tu vas apprendre des choses avec l’expérience… Ca je ne pourrais pas te l’apprendre. »

Thomas se pencha pour attraper son haut qui jonchait le sol et vint déposer le tissus sur sa lèvre qui saignait encore un peu.

« Toi aussi tu es à croquer d’ailleurs… Je me demande si je pourrais te faire saigner, enfin si tu te laissera faire surtout… »

Il fit un clin d’œil en le regardant, une lueur de malice dansante dans ses yeux.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 143

CV
Surnom : Black Rabbit
Palier: 4
Rang: Escouade d'intervention
Lun 8 Oct - 22:35

Le calme après la tempête

Thomas x Dwight
Ce badinage m'apparaissait comme une futilité terriblement nécessaire à ma survie, désormais. Ma survie mentale. Je développais assurément une dépendance à cet homme autant qu'à la Madness et d'ailleurs... Comment réagirait-il s'il... Mais je me tus rapidement à ses mots. La blessure qu'avait laissée Ryder était encore trop récente et je pouvais encore voir les contours de la cicatrice. Et loin de moi l'envie de l'ouvrir et le creuser un peu plus profondément.
Parfois, l'ignorance est une bénédiction. Je lui dirai, un jour. Plus tard. Quand sa douleur sera moins vive et quand... quand il... enfin peu importe. Qu'il le sache maintenant ou plus tard, lui causerait du mal. Autant qu'il profite d'un long bonheur avant.

J'interrompis ces doutes d'un baiser, sur la bouche si lascive de mon amant. Et répondis à sa question en allant de nouveau parcourir son corps de mes mains désireuses, m'approchant un peu plus encore.

Que je te laisse faire quoi ?

Je lui avais murmuré ces mots avec autant de provocation que ses yeux l'avaient été mais déjà, j'étais revenu goûter à sa peau déjà rafraîchie de nos ébats. S'il voulait prendre le dessus, qu'il prenne ses libertés -mais mon désir venait déjà irriguer mon vît et son corps pressé contre le mien s'en rendrait compte bien vite.

J'ai envie de t'aimer, Thomas, et de bien des façons...

Je lui taquinai le bas ventre, puis allai effleurer ses quelques points que j'imaginais sensibles, du bout des doigts. Même si je le savais capable de se montrer protecteur, il restait à mes yeux un être beaucoup trop sensible mais la perspective de le voir plus assuré encore... n'était pas si désagréable.
J'étais prêt à jouer le jeu, à jouer son jeu. Et un air taquin sur le visage, j'attendis qu'il vienne me saigner.



{ J'parle en Firebrick || Mon CV || Mon journal intime || RP ♥️ ♥️ ♥️ ♥️ }
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 53

CV
Surnom :
Palier: 4
Rang:
Mer 10 Oct - 1:40

le calme après la tempête

ft. Dwight & Thomas

Informations.

Il ferma les yeux au contactes des lèvres de Dwight sur les lèvres. Il voulait profiter, profiter des moindres moments qu’il passerait avec lui, il voulait sentir sa peau contre la sienne quand il le voulait, il souhaiter habiter ses pensées, entre sa voix au creux de son oreille et sentir sa présence quand il ouvrira les yeux dans la nuit noir, réveillé à cause d’un cauchemar ou non. Il ricana légèrement en sentant de nouveaux ses mains curieuses parcourir son corps, il était vraiment une toute autre personne sans ce masque et cela lui plaisait beaucoup. L’Aidan qu’il voyait là n’avait pas était vue par les autres, il était le seul à l’avoir vu amoureux (il l’espérait) et il voulait le dévorer, laisser son côté assuré et sûr de lui apparaitre. Cela faisait bien longtemps qu’il n’avait pas était aussi envieux de mener la danse.

Ses yeux s’ouvrirent quand il entendit les murmures de Dwight, mais il n’eut pas le temps de répondre. Son amant revenait déjà retrouver le goût de sa peau et Thomas laissa un bruit de surprise passer entre ses lèvres suivit d’un sourire silencieux. Ses yeux vinrent se perdre sur le visage d’Aidan, il le regardait, le dévorant des yeux alors qu’il ne bougeait pas, sentant son désire contre sa peau. Son sourire s’agrandit alors qu’il entendit ce qu’il lui disait, Il a envie de l’aimer ? De bien des façons ? Il en aurait pleuré, entendre l’être aimé nous dire qu’il nous aime était la plus belle sensation que l’être humain pouvait connaitre.

C’est avec lenteur qu’il vint poser ses lèvres sur celle d’Aidan, laissant sa langue aller rencontrer la sienne comme si elles s’étaient quittées depuis des années. Il se laissa aller, le faisant basculer sur le dos pour s’asseoir lentement sur ses cuisses, laissant leurs torses se toucher. Ses yeux, alors refermer pour profitait un maximum des sensations s’ouvrir pour regarder les siens avec une sincérité qui se voyait. Ses mains vinrent lentement caresser ses côtes, remontant avec lenteur vers son visage. Il sépara leur lèvre alors qu’il enfermait son visage dans ses mains.

« Je t’aime Aidan, je me demande, si nous nous étions connus en dehors d’Eternally, est ce que j’aurais osé m’approcher de toi… »

Ses mains retournèrent vers les côtes, traçant les sillons qu’elles marquaient, un grognement passa tout de même entre ses lèvres. Malgré le fait qu’ils étaient tous les deux nus, il ne pouvait pas toucher à la peau d’Aidan, à cause des tortures. Il serra la mâchoire en fermant les yeux, les gars avaient fait leurs marques, il avait le droit de faire la sienne. Il releva les yeux pour regarder son amant dans les yeux et ricana doucement.

« Je te préviens, le jour où nous te retirons ses bandages, préparent toi à ce que je te dévore la peau. »

Il retourna vers son visage pour embrasser son cou et effleura la peau avec ses dents, il voulait mordre, mais il avait peur de faire mal à Aidan… Il avait déjà eu mal par sa faute, il ne savait pas s’il voulait que cela recommence… Mais il voulait le dévorer, le marquer, le salir… Pourtant, il rester là, ses mains caressant sa peau à travers les bandages et ses lèvres ainsi et que ses dents effleurant la peau si douce de son cou.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 143

CV
Surnom : Black Rabbit
Palier: 4
Rang: Escouade d'intervention
Ven 12 Oct - 2:32

Le calme après la tempête

Thomas x Dwight
Je souris à sa question. Si nous étions à Eternally... Ryder ne serait sans doute pas mort. Alors Thomas, je ne pense pas que nous n'aurions connu un tel dénouement, ni même affronté d'aussi étranges événements ensemble. Je te souhaite bien du bonheur, mais égoïstement, je ne regrette pas ce qui est arrivé. Bien évidemment, je tus ces pensées et préférai répondre d'un ton taquin :

▬  Je pense que je serais plutôt venu t'embêter, ou t'offrir un verre...

Devenu Aidan... il m'était bien plus difficile de m'abandonner à Thomas et ses caresses. Malgré nos sourires, je luttais silencieusement pour calmer mon appréhension stupide ; nul traumatisme, nulle phobie, simplement la peur latente de faire une erreur une fois encore. Je dévoilais ma plus pure faiblesse. Et cette simple idée faisait danser la lueur du doute dans chacun de mes mouvements. Mais alors, je fermai les yeux, comme pour taire mes pensées et m'enivrer une nouvelle fois de sa chaleur comme de son odeur.

J'avais fermé une nouvelle fois les paupières sous la surprise, mais en les ouvrant, des larmes avaient commencé à perler aux coins de mes yeux. Je le regardai et lui posai une question muette, cherchant une confirmation de sa part. Mon corps était brûlant, mais s'il me voulait, j'étais prêt à céder... J'en avais envie. Goûter à son amour, à sa manière.
Était-ce vraiment prudent ?



{ J'parle en Firebrick || Mon CV || Mon journal intime || RP ♥️ ♥️ ♥️ ♥️ }
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 53

CV
Surnom :
Palier: 4
Rang:
Dim 14 Oct - 22:54

le calme après la tempête

ft. Dwight & Thomas

Informations.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 143

CV
Surnom : Black Rabbit
Palier: 4
Rang: Escouade d'intervention
Sam 20 Oct - 2:07

Le calme après la tempête

Thomas x Dwight



{ J'parle en Firebrick || Mon CV || Mon journal intime || RP ♥️ ♥️ ♥️ ♥️ }
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 53

CV
Surnom :
Palier: 4
Rang:
Dim 21 Oct - 1:17

le calme après la tempête

ft. Dwight & Thomas

Informations.



Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternally :: Quartier Est :: QG des Green-Laws :: Aile 3 :: Chambres-
Sauter vers: