Aller en haut
Aller en bas


Forum RP [Lime - Lemon (hide) - Déconseillé aux mineurs]
 
anipassion.com
 :: Centre Ville :: Zone sécurisée Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Scared, lost and sexy ! (PV Utarō) [Terminé]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Messages : 54

CV
Surnom :
Palier: 4
Rang: /
Dim 14 Oct - 0:00

Utarō
Matsui

Nathanaël
Edel

Scared, lost and sexy !
Je ne savais pas vraiment que faire aujourd'hui. Je me trouvais dans un petit studio miteux, je n'avais pas réussis à avoir mieux. Pas d'infos non plus, le vide intersidérale, ma mère semblait m'avoir oublié ces derniers temps. Normalement elle me laissait toujours des petits messages par notre moyen de communication habituel. Je regardais alors ma radio avant de la planquer, impossible pour moi de la joindre, c'était toujours eux et uniquement eux qui me contactaient pour me donner des infos. Je ne la prenais en revanche jamais en dehors de chez moi et j'avais, un recoin pour la cacher. Un petit trou dans le mur derrière un tableau grossièrement peint. J'aimais la peinture à l'époque, mais plus maintenant. Il n'y avait pas vraiment d'oeuvre à contempler ici, mais des scènes sombres et bouleversantes,  de quoi rassasier ses yeux de visions d'horreur en tout temps. Non mais sérieusement, moi le fils Edel prisonnier de son royaume ? On aura tout vu dans ce monde.

Je me levais alors de mon lit, allant cacher la radio comme à mon habitude derrière le mur. J'enlevais les piles et les rangeais dans un petit coffre, pour être sûr que personne ne pourrait avoir les infos mise à part moi. Mais bon, je m'en faisais peut-être un peu trop, car même si quelqu'un interceptais notre message, il devrait de un, parler parfaitement allemand et surtout décrypter le message. Car oui, l'on ne me dit pas que tel ravitaillement est à tel endroit, ce serait bien trop simple. Non... C'est tout un code à retenir. Et oui il y en a là-dedans, je ne suis pas qu'un beau cul à regarder ! Je décidais alors de sortir de chez moi, vêtu des habits que j'avais à disposition. Mes costumes me manquent en réalité, là je suis obligé de porté un pantalon militaire, ainsi qu'une chemise blanche. Ils ne vont pas du tout ensemble ! Mais bon, je dois oublier la mode et surtout me faire à l'idée de ne jamais sortir d'ici, du moins pas avant un moment.

Je sortis alors de mon immeuble, descendant par les escaliers. Il y a bien un ascenseur, mais il ne fonctionne plus du tout et personne pour le réparer. J'arrive dans la rue et regarde autour de moi, pas besoin de mes pseudo garde du corps aujourd'hui. Et oui, deux hommes me protègent en tout temps normalement, mais je leur ai laissé un jour de repos pour faire ce qu'ils veulent, je vais devoir être donc prudent. Je n'ai jamais réellement appris à me battre ou à me défendre. Je sais utiliser une arme, mais je n'ai jamais tué qui que ce soit de mes mains. Je préfère laisser les autres se salir. Je marchais alors en direction du quartier des plaisirs, me disant, que même s'il était tôt, vers les 10 heure je dirais, il n'étais jamais trop tôt pour baiser. Mais je me stoppais brutalement, je remarquais un homme en mode ninja ou je ne sais trop quoi. Il semblait observer quelque chose. Je me glissais alors dans la ruelle dans laquelle il se trouvait, discrètement et je me plaçais derrière lui, sans un bruit. Je me mis à regarder ce qu'il pouvait voir et je dis alors à voix haute pour le surprendre :

-"Alors on mate les petits culs qui passent ? Oh ! Regarde celui là ! Il est vraiment pas mal !"

Je lui offris un grand sourire tout en lui montrant un mec qui roulait du cul. Un petit brun qui marchait avec aise et élégance. Il avait les cheveux long et ressemblait un peu à une meuf. Pas trop mon type, mais qui sait, peut-être qu'il plairait à l'inconnu. J'attendais sa réaction avec impatience, me demandant ce qu'il fichait là.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 60

CV
Surnom :
Palier: 2
Rang: /
Dim 14 Oct - 0:43


Cela fait maintenant quatre jours qu'Utarō est arrivé à Eternally. Il a croisé des Blue Anarchists le premier jour et ça a bien failli mal se terminer. Enfin, depuis il s'est relativement habitué à l'endroit. Il s'est trouvé une cachette provisoire dans une zone non sécurisée. Ce n'est pas ce qu'il y a de mieux mais au moins personne ne va le chercher là-bas.

Il a passé les derniers jours à marcher, à explorer en fait. Il s'est fait une carte par-dessus la lettre qu'il a eu a son arrivée, en écrivant avec un crayon qu'il a trouvé par terre et qu'il taille avec son couteau. Il a encore des rations militaires qu'il a obtenu à son arrivée, et il mange la moitié de ce qu'il est réellement censé prendre. On ne sait jamais ; il ne sait pas ou tombent les ravitaillements, et voler n'est vraiment pas la tasse de thé du trentenaire. Alors pour l'instant il économise.

Autant dire que ce n'est pas vraiment la joie. Utarō passe ses journées à marcher ou observer sans approcher. Il reste dans les grandes rues principales et il n'est encore jamais tombé sur un piège. Enfin... Si ; plusieurs fois, mais ils ont déjà été activés par des malheureux qui sont passés avant lui.

Il n'a pas encore tout exploré, mais il voit déjà que le mur d'enceinte est rond. Autant dire que ça n'aide pas pour se repérer. Utarō a bien essayé de trouver les points cardinaux grâce au soleil, mais il ne connait pas la saison... Ce n'est pas précis. Il sait qu'une rivière à l'air de traverser la ville en deux, et que les zone colorées semblent dessiner une rose des vents. Mais rien de précis encore une fois.

Aujourd'hui, il a décidé de faire ce que la lettre lui avait conseillé de faire en premier. Aller chez les "Yellows" en suivant un plan. Ça n'avait aucun sens au début, mais maintenant il est au courant du nom des factions. En contournant le chemin que lui offre le plan, Utarō arrive finalement près de cette zone sécurisée. Il y a du monde, et en effet ça a l'air... Sécurisé. Ça ressemble presque a une ville normale de l'extérieur. Si on ignore les vêtements bricolés des gens. Il observe l'agitation, se demandant si ce serait judicieux d'avancer lorsque quelqu'un le surprend.

Utarō sursaute et pose sa main droite sur son cœur par réflexe, la gauche tend le couteau en face de lui pour se protéger de la personne qu'il n'a pas entendu arriver. Ses joues rougissent comme deux tomates lorsqu'il entend l'accusation, ne s'attendant pas à recevoir ce genre de remarques.

"Euh... Je... Non !" Utarō fronce les sourcils et continue de menacer l'autre personne avec un couteau "Tu es qui toi ? Qu'est-ce que tu veux ?"

Le pauvre albinos est vraiment stressé. Entre le manque de nourriture, les sommeils légers, l'inconfort le plus total, la vue de la mort partout autour de lui et le fait que ses rations vont bientôt se terminer... Il est légèrement sur les nerfs.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 54

CV
Surnom :
Palier: 4
Rang: /
Dim 14 Oct - 1:05

Utarō
Matsui

Nathanaël
Edel

Scared, lost and sexy !
Je souris en le voyant sursauter, un vrai plaisirs. Cependant, je ne m'attendais pas à ce qu'il sorte un couteau pour me menacer. Je lui offris alors un sourire en coin, l'observant de la tête aux pieds. Il ressemblait à un animal effrayé. J'approchais alors mon visage du sien, le regardant droit dans les yeux. Et bien, ce n'était pas commun ça, un mec aux cheveux blancs... avec des magnifiques yeux bleus. Je ris doucement et lui tournais le dos, confiant. Je savais qu'il ne me ferait pas de mal, il ne faisait que se défendre. Le pire je crois, c'est qu'il semblait gêné, même s'il réfutait ce que je venais de dire, je savais bien qu'il était entrain de mater quelque chose. Un nouveau peut-être ? Je plissais les yeux avant de lui faire à nouveau face, tournant vers lui de manière théâtrale et penchant légèrement mon bassin vers l'avant.

-"Ce que je veux ? Ah si tu savais mon chou, je veux tellement de choses en ce monde... Tout ce que je n'ai pas à vrai dire."

Oui mon avarice ressortait un peu. J'aperçu quelque caisse pas loin de nous, je m'y dirigeais sans crainte et prit appuis dessus pour y poser mon magnifique fessier. Je croisais alors les jambes, mon regard se posant sur lui, je le scrutais en profondeur, comme si j'allais percer son âme et la mettre au grand jour. Mes yeux océans étaient intense et j'avais un regard plutôt sournois.

-"Dis moi, tu es nouveau entre ces murs ? On dirait que tu es un animal traqué, c'est mignon à vrai dire ! Mais fais attention, quelqu'un de mal attentionné pourrait te croquer, quelqu'un comme moi..."

Ouai... Je n'étais pas la personne la plus gentille qui soit, mais je n'étais pas un monstre non plus. Disons que j'étais surtout quelqu'un qui n'agissait qu'en fonction de ses envies et de son plaisirs. L'on ne me refuse rien, ce n'est pas quelque chose de possible pour moi. Après tout, Eternally est mon royaume non ? Et je suis le Dieu de toute chose. Par contre, je dois avouer que cette ville n'est pas ce que j'espérais, j'aurais préféré être à ma vrai place à observer ces cobayes, plutôt que d'en faire partie.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 60

CV
Surnom :
Palier: 2
Rang: /
Dim 14 Oct - 1:21


Ce garçon est vraiment étrange. Il est tellement extra. Le trentenaire fronce les sourcils, prenant l'air concerné qui le caractérise tant tout en abaissant son couteau. L'homme en face de lui s'écarte alors il se détend un petit peu.

Le garçon qui vient de l'aborder à l'air assez jeune et il est terriblement beau. Cheveux blonds, yeux bleus... Ça change des Japonais qu'Utarō à l'habitude de voir. L'albinos ne peut simplement pas regarder ailleurs, la créature en face de lui accapare toute son attention.

"Je suis arrivé il y a quelques jours." Grogne Utarō en regardant l'autre homme de son air renfrogné. "Qui es-tu ? Tu es dans les Blacks Suns?"

Cela fait peu de temps que le trentenaire est arrivé, et pourtant il connait déjà la réputation de cette faction. Qui que soient ces gens, il ne veut pas se frotter à eux. Utarō craint pour sa vie à chaque instant et les Blacks Suns semblent être la pire chose qui pourrait lui arriver.

Cependant... Après trois jours passés sans contacts humains, Utarō se sent un peu soulagé d'avoir une conversation presque normale. Avec un garçon si ridiculement beau, en plus.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 54

CV
Surnom :
Palier: 4
Rang: /
Dim 14 Oct - 1:32

Utarō
Matsui

Nathanaël
Edel

Scared, lost and sexy !
Je voyais, je sentais son regard sur moi, alors que le mien s'intensifiait. Rare étaient les gens qui me résistaient, ils y en avait certes, mais pour moi, ils n'avaient pas le moindre importance. Je ne vis que pour moi et uniquement pour moi. Je relevais un peu la tête, hautain, tout en l'entendant grogner quelques mots. Il me semble un peu taciturne, pourquoi ne pas s'amuser avec lui. Il me demanda également si j'étais un Blacks, ce qui me fit rire. Je regardais alors l'état de mes ongles, faisant comme si je n'étais pas du tout intéressé par lui, ils étaient impeccable, comme toujours, sauf un, un peu cassé sur le bord. Mais peu importe, je reportais mon attention sur le nouveau venu.

-"Bienvenue à Eternally alors et non, je ne suis pas l'un de ces vulgaires Blacksuns, même s'ils ont leur côté intéressant..."

Par côté intéressant, je voulais évidemment parler de pratique sexuelle. D'ailleurs, mon regard descendit sur l'entre jambe de mon partenaire. Je me demandais quelle genre de surprise il pourrait bien y avoir là-dessous. Allez, je dois me calmer et ne pas lui sauter tout de suite dessus, ça pourrait l'effrayer. Et puis, surtout, je préfère le faire dans un lit que dans une ruelle sale.

-"Tu as de la chance, je suis un Yellow, donc quelqu'un de plutôt neutre si l'on peut dire. Et je suppose que tu n'as pas encore choisis de camp toi ? Du coup tu tâtes le terrain... à defaut d'autre chose ?"

Un autre sourire en coin se dessina sur mes lèvres. J'aime l'humour, surtout le mien. J'étais heureux de voir un nouveau venu, me demandant si j'étais aussi paumé que lui à son arrivée. Impossible ! J'étais toujours parfait, sauf au réveil, quand je suis bien décoiffé après une nuit agitée.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 60

CV
Surnom :
Palier: 2
Rang: /
Dim 14 Oct - 1:49


Utarō soupire longuement. Bon. Ce garçon n'a pas l'air dangereux comme ça. Le trentenaire range son couteau dans sa poche mais garde quand même la main dessus, on ne sait jamais. Il continue de garder ses distances aussi, c'est important. Même si le garçon n'est pas un Black Sun, il peut rester dangereux. Il peut aussi très bien mentir et en être un. Mais bon, Utarō offre toujours le bénéfice du doute alors il tente de se détendre un peu, rien ne sert d'être tout le temps à cent pour cent.

Ne soupçonnant pas le moins du monde le sous-entendu de la phrase du garçon en face de lui, Utarō répond.

"Tu vois juste. J'attends de savoir ce qui m'attend avant de m'engager... On ne sait jamais."

L'albinos ne peut ôter son regard de ce blond en face de lui. C'est vraiment une bombe sexuelle, et ça donne chaud au célibataire endurci qu'est Utarō. Enfin, ce n'est pas comme si un vieil homme comme lui pourrait avoir sa chance avec un beau et frais jeune homme comme celui-là.

"Comment tu t'appelles ? Moi c'est Utarō, mais tout le monde m'appelle Uta."

Il est plutôt facile de deviner l'origine du trentenaire. Outre son visage typiquement asiatique, il parle anglais avec un léger accent, même si on voit qu'il est parfaitement à l'aise avec la langue. Il est toujours en train de froncer les sourcils et ne semble pas amical du tout. Même si ce n'est pas l'image qu'il souhaite projeter, Utarō a juste cet air sérieux collé au visage.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 54

CV
Surnom :
Palier: 4
Rang: /
Dim 14 Oct - 2:02

Utarō
Matsui

Nathanaël
Edel

Scared, lost and sexy !
Je voyais bien qu'il peinait à se détendre. Il me semblait crispé, je regardais avec attention sa main ranger son couteau dans sa poche et y rester. Je descendis alors agilement de ma caisse, m'approchant de lui avec une démarche gracieuse et sensuelle. Il préférait attendre avant de s'engager ? Et moi je préférais aller vite, sans que ce ne soit jamais sérieux. Il se présenta alors, Utarō, quel beau prénom. Je vins alors tout près de lui, passant une main sur son épaule, ne quittant pas son regard des yeux. J'aimais que ses iris ne me quittent pas un seul instant. Je vins alors caresser sa nuque du bout des doigts, plissant légèrement les yeux.

-"Et bien Uta, je suis Nathanaël, mais tu peux m'appeler Nath si tu le désirs."

Je disais cela, comme si je lui offrais une faveur. Je vins alors jouer avec ses cheveux, caressant un peu plus sa nuque.

-"Dis moi, tu viens de quel pays d'Asie ? Chine ? Japon ? Ou Corée alors ?"

J'hésitais, n'étant pas un expert, tout ce que je connaissais de l'Asie, c'était le japon et son langage. Oui, j'avais du apprendre le japonais en étant plus jeune. Un délire de mon grand-père. J'en voyais l'utilité à l'époque, mais plus maintenant. Quoi que... s'il était japonais, je pourrais peut-être lui parler dans sa langue natale, même si j'étais un peu rouillé à ce niveau là, je dois l'avouer. Je voyais ses sourcils froncés, je n'aimais pas ça. je le relâchais alors pour venir poser le bout de mon index entre ses deux yeux.

-"Tu ne devrais pas garder cet air si sérieux, ça va te faire des rides avant l'âge et tu vas ressembler à un vieux flétrit ! Ce serait vraiment d'abîmer un si beau visage, tu ne crois pas ?"

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 60

CV
Surnom :
Palier: 2
Rang: /
Dim 14 Oct - 2:18


L'homme s'approche d'Utarō et ce dernier serre sa main autour de son couteau. Mais pour son plus grand étonnement, le contact est tout doux. Le blond se présente et joue doucement avec les mèches de cheveux dans la nuque du trentenaire. Le pauvre est un peu perdu à cet instant.

"Je suis japonais."

Ce Nathanaël perturbe l'albinos. En plus d'être vraiment irrésistible physiquement, il le touche et ronronne ses mots. On dirait le début d'un de ces films pornos qu'Utarō connait si bien. Le porno, tiens... Il se demande si on peut mettre la main dessus dans cette ville de fous. Déjà, ce ne serait surement pas au format vidéo, le trentenaire n'a pas vu un seul ordinateur depuis qu'il est arrivé. Enfin, s'il pouvait mettre la main ne serais-ce que sur une photo sexy... Ça l'aiderai surement à se détendre, disons.

Utarō louche un peu sur le doigt qui se pose entre ses yeux. Puis les dires de Nathanël le font légèrement rougir, encore une fois. Lui? Beau visage? Non, non. Ça ne va pas du tout ensemble. C'est peut être la première fois de sa vie que le plus âgé reçoit un compliment, et il ne sait absolument pas comment réagir à ça.

"Euh, je... Enfin. Ne dis pas ça!" Utarō repousse gentiment le doigt de son front, son air toujours concerné au visage. "Tu sais si c'est dangereux de rentrer dans ce QG? Les gens de cette ville me rendent parano..."

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 54

CV
Surnom :
Palier: 4
Rang: /
Dim 14 Oct - 2:37

Utarō
Matsui

Nathanaël
Edel

Scared, lost and sexy !
Les rougeurs qui se dessinèrent sur son visage me plaisaient. Il était donc originaire du Japon, je réfléchis un peu, je ne m'étais jamais tapé un mec qui venait de là-bas, je crois. Mais je connaissais les rumeurs à leur sujet et surtout leur pornographie plutôt déjantée. Je ris d'ailleurs en y pensant, me demandant si les stéréotypes, les concernant, étaient fondés ou pas du tout ? Il repoussa mon doigt que je récupérais, je me reculais alors un peu pour préserver son espace vital. Encore une question, il doit en avoir plein en tête. Il me parla alors du QG des Yellows, si on peut appeler ça un QG vu comment on est dispersés. Je haussais alors les épaules, réfléchissant un peu.

-"Toute cette ville est dangereuse tu sais. Ne te fie à personne, même pas à moi. La confiance ici ne devrait même pas exister, mais je pense que dans cette zone, tu peux être un peu tranquille, je ne suis pas encore mort, voilà une certaine preuve de ce que j'avance."

Oui, mieux vaut ne pas se fier entièrement à moi. Je pouvais me montrer sournois si j'en avais l'occasion. Mais là, ce n'était pas le cas, je voulais avoir du plaisirs et le détendre. Je lui tournais alors un peu autour, surtout pour voir comment il était fait, montrant une certaine curiosité. Il n'avait pas semblé apprécier mon compliment, malgré qu'il soit sincère. Je m'arrêtais alors derrière lui, amusé.

-"Mes compliments n'ont pas l'air de te plaire. Et pourtant, je dis souvent ce que je pense. Et je dois avouer que tu es particulier, mais dans le bon sens du terme. Un Japonais, albinos si je ne m'abuse... Cela n'a pas du être simple pour toi dans ton pays, si je juge ce que j'en connais. Ils sont assez fermé d'esprit là-bas, sauf pour le sexe... Je crois..."

Ma culture était riche, mais je ne connaissais pas tout du monde. J'aurais bien aimé voyager au Japon, mais ça ne se fera certainement jamais. Dommage, mais peut-être que cet Utarō pourra me faire voir du pays, enfin s'il se décoince un peu, mais ça c'était à moi de jouer pour ça.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 60

CV
Surnom :
Palier: 2
Rang: /
Dim 14 Oct - 2:56


Ce Nathanaël à l'air d'en avoir un peu dans le crâne. Il semble du genre à prendre ses précautions, tout comme Utarō. Ce dernier commence à saisir doucement le fonctionnement de cette ville. Un climat de crainte mutuelle semble régner, mais une paix un peu bancale a l'air d'être organisée dans les zones sécurisées.

Utarō écoute tranquillement le garçon, il commence à se détendre, sa présence n'a pas l'air d'être un danger. Cependant... C'est une partie bien précise de son corps qui va commencer à se tendre si Nathanaël continue d'être évocateur comme ça. Le corps est déjà une chose, mais l'attitude du jeune homme fait tourner la tête du célibataire.

"De toute façon je ne vis plus là-bas alors ça n'a plus d'importance."

Le trentenaire soupire pour ponctuer sa phrase. Rien ne l'attachait vraiment là-bas, mais c'était chez lui, ce qu'il a toujours connu. Il n'a jamais voyagé, et n'est même pas sorti de la ville en fait. Alors découvrir tout ce nouvel univers est très éprouvant.

"Tu un Yellow aussi. Pourquoi tu n'as rejoint aucune faction ? Tu viens d'arriver comme moi ?"

Puisqu'ils ont l'air de s'engager dans une conversation, Utarō s'assoit sur le rebord de l'immeuble le plus proche qui n'est qu'a un pas. Il croise ses jambes comme d'habitude et appuie sa tête sur une de ses paumes pour écouter le jeune homme en face de lui.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 54

CV
Surnom :
Palier: 4
Rang: /
Dim 14 Oct - 3:31

Utarō
Matsui

Nathanaël
Edel

Scared, lost and sexy !
Il semblait tellement détaché de tout, je l'enviais. J'aimerais ne pas ressentir les émotions qui m'accablent par rapport à ma famille et à la vie que j'ai mené jusqu'à maintenant. Peut-être qu'il cache simplement bien son jeu, mais je ne peux qu'approuvé, tout ce qui s'est passé avant Eternally n'a plus la moindre importance. Tout cela ne reviendra pas, aucun retour en arrière n'est possible. Mais sa question me perturba un peu, avais-je vraiment l'air de venir d'arriver ? Hé ! Je n'étais pas si paumé que ça tout de même. Je lui souris alors, l'observant s'asseoir, je vins même poser mes fesses à côté de lui, appuyant mon bras contre le sien. Ne pas perdre le contacte, c'était important quand l'on essayait de séduire.

-"Non, pour te dire la vérité, ça doit bien faire quatre ans que je suis coincé ici. Et je n'ai rejoins personne, car cela ne m'intéresse pas vraiment, je préfère mon indépendance, si je devais rejoindre un groupe, ce serait les Blue-Anarchists à la limite, ou les Reds pour leurs partouze."

Je ris doucement, essayant de le détendre encore un peu. Je mentais un peu, je ne pouvais rejoindre personne en réalité. J'avais certainement l'un des plus gros secret d'Eternally sur le dos, connaissant personnellement son créateur. Parfois j'avais envie de le crier sur tous les toits, mais si je le faisait... BOUM ! Plus de tête. Je m'étais donc habitué à me taire et à garder pour moi ce que je savais. Je faisais comme si mon passé n'avait pas existé, même si je ressemblais encore à un gosse de riche dans mes manières. Mais là, je ne devais pas penser à ça. Je posais alors ma main sur sa cuisse, essayant de capter son regard.

-"Tu penses déjà à rejoindre un groupe toi ? Lequel te plairait ? Enfin si tu as déjà des informations dessus, en dehors des Blacksuns..."

Je me rendais compte que je lui parlais peut-être de choses qu'il ne comprenait pas. Je devais alors lui laisser le temps d'assimiler et de capter ce qu'il se passait ici. Ce n'était pas joli, vraiment pas. Oui j'étais un peu étrange, j'étais pour me servir d'eux de cobayes, mais je ne souhaitais pas en être un. C'était faux cul au possible, mais j'étais malheureusement comme ça.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 60

CV
Surnom :
Palier: 2
Rang: /
Dim 14 Oct - 3:46



Quatre ans... Utarō a soudainement envie de se planter son couteau dans le crâne. Il ne pourra pas vivre comme ça plusieurs années. Enfin, du moins comme il est maintenant. C'est-à-dire affamé, fatigué et sale en plus. Le pauvre à des cernes sous les yeux à cause de ses sommeils gardés en alerte et évidemment il n'a eu aucun accès à l'hygiène depuis qu'il est arrivé. Et même s'il se fiche de son apparence, l'hygiène reste quelque chose d'important pour Utarō. Si seulement il pouvait trouver ne serais-ce qu'une toute petite brosse à dent. Évidement, il fait ce qu'il peut. Il se rince la bouche après les repas et utilise un tissu pour se passer de l'eau sur le corps en guise de douche. Mais ses vêtements sont les mêmes depuis qu'il est arrivé.

Utarō tourne légèrement la tête à l'entente du jeune homme.

"Des partouzes?" Demande-t-il réthoriquement d'un air profondément désespéré. Il soupire encore et fronce les sourcils.

Cet endroit est vraiment étrange, les Reds auraient le luxe de pouvoir s'amuser à faire des parties de jambes en l'air? C'est dur à imaginer pour Utarō qui mène une vie de survivant précaire.

"J'attends de rencontrer des personnes de chaque factions avant de faire mon choix. Pour l'instant je n'ai rencontré que des Blue Anarchists. Et toi, un Yellow. En revanche, il est vrai que je ne suis pas vraiment tenté par une rencontre avec un Black Sun, vu ce que j'ai entendu sur eux."

Nathanaël s'est assis à côté d'Utarō, un peu trop serré contre lui. Mais le trentenaire doit se faire idées. Il ne bouge pas et garde son air renfrogné en regardant dans le vide, droit devant lui.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 54

CV
Surnom :
Palier: 4
Rang: /
Dim 14 Oct - 4:00

Utarō
Matsui

Nathanaël
Edel

Scared, lost and sexy !
Il ne retira pas ma main, c'était un début. Mais il me semblait un brin trop prudent, je ne pouvais, cependant que le comprendre. Comment réagir quand l'on est propulsé dans un endroit inconnu. Chacun fait à sa façon et j'avais étonnement eut de la chance, vu que je connaissais le but de ce lieu. Je n'ai pas été trop désorienté, bien que perturbé par la trahison de Maxime et de certains membres de ma famille. Moi qui pensais être le préféré, je n'aurais jamais imaginé être ainsi poignardé dans le dos. Comme quoi, il faut toujours être prudent et méfiant, même lorsque l'on connait les gens. Je remarquais alors ses cernes, il me semblait épuisé et dans une situation plutôt précaire. Je me relevais alors, coupant, par la même occasion, tout contacte. Je lui fis alors signe de me suivre.

-"Je vois, tu attends d'en connaitre un peu plus sur la situation. Mais je te propose d'attendre un peu et de venir chez moi, j'ai de quoi te rassasier et te décrasser un peu si cela te conviens."

J'étais persuadé qu'il allait répondre oui. Je commençais alors, sans l'attendre à marcher dans la direction d'où je venais. Je ne serais pas sortit longtemps de chez moi finalement. Et puis, si tout fonctionnait comme je l'espérais, il serait bientôt dans mon lit, quoi de mieux ? Je le laissais m'emboîter le pas, marchant sans trop le regarder.

-"Tu dois également te demander comment l'on se procure diverses choses ici, je peux te donner quelques astuces, personnellement je ne manque jamais de rien. Je suis informateur et mes infos se vendent à un prix d'or. Donc j'ai de quoi t'aider."

Oui, j'avais le luxe de savoir ce que personne ne savait en ces lieux. Ce qui faisait de moi quelqu'un d'important, du moins je crois. Et puis, il était vrai que j'avais toujours pu manger à ma faim et avoir un peu près tout ce don j'avais besoin. Bon pas de douche chez moi, elle était complètement fichue, mais j'avais la chance d'avoir de l'eau courante dans un évier et je pouvais donc faire ma toilette dedans quand j'en avais besoin. Et il y avait assez de coin très fréquenté où il y avait des douches. Mais bon, elles étaient généralement commune, toujours occupées et des mecs faisaient parfois payer l'entrée, gardant les lieux. Oui, c'était réellement la loi du plus fort ici bas.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 60

CV
Surnom :
Palier: 2
Rang: /
Dim 14 Oct - 12:15


Le plus jeune lui propose de l'aide et commence déjà à partir. Utarō se lève pour lui demander des explications et marcher derrière lui, mais l'autre le devance une fois de plus et lui explique sa situation.

"Attend, attend." Dit Utarō en attrapant le poignet du curieux jeune homme qui veut le ramener chez lui. "Qu'est-ce que tu vas me demander en échange de tout ça? Je n'ai pas besoin de charité."

Le trentenaire regarde sérieusement Nathanaël. On dirait presque qu'il boude avec son regard renfrogné. Recevoir de l'aide comme ça, sans raison apparente semble être une aubaine pour l'albinos. Et justement, ça semble un peu trop beau pour être vrai, il n'est pas stupide. Il risque gros en suivant cet homme, et s'il l'emmenait tout droit dans un piège ? D'un autre côté, Utarō n'a pas l'air d'être quelqu'un à qui on pourrait voler beaucoup de choses, ce serait étrange qu'on essaye de l'attaquer.

"Je n'aime pas être redevable, alors dis-moi ce que tu veux en échange."

Utarō ne peut pas faire autrement que d'offrir sa confiance à ce garçon. Il a envie d'accepter la proposition. Serais-ce parce que Nathanaël est beau, jeune et sexy? Sûrement, même si le trentenaire n'en a aucune idée.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 54

CV
Surnom :
Palier: 4
Rang: /
Dim 14 Oct - 16:43

Utarō
Matsui

Nathanaël
Edel

Scared, lost and sexy !
Je me tournais vers lui quand il m'attrape le poignet, observant ses doigts qui enserraient ce dernier. Mon regard se releva alors doucement, pour croiser le sien, il comprenait rapidement les règles du jeu à ce que je vois. Je le fis alors brutalement lâcher mon poignet, le prenant par le col, le faisant reculer contre le mur et tout ceci sans la moindre douceur. J'avais beau être plus petit que lui, la surprise de mon geste lui ferait certainement défaut. Je souris de manière satisfaite avec d'approcher mon visage du sien, comme pour l'embrasser. Mes yeux océans, planté dans les siens, puis, avant d'atteindre ses lèvres, je glissais ma bouche vers son oreille pour lui susurrer quelques paroles.

-"Je vois que tu es moins idiot que tu n'en as l'air. Mais rassure toi, ce n'est pas un piège, je ne te forcerais pas à faire ce que tu ne veux pas et je ne fais jamais rien que je ne souhaite pas."

Ma langue s'évada de mes lèvres pour venir caresser le lobe de son oreille. Je dévoilais alors en partie, la perversité qui était mienne. Comment lui expliquer tout cela sans le faire fuir ? Je dessinais un tracé de salive jusqu'à son cou, avant de venir embrasser sa peau. Je restais doux dans mes gestes, envahissant tout de même son espace personnel.

-"Je suis les sept péchés capitaux incarnés et j'ai besoin d'assouvir un besoin en ce moment. Tu dois facilement comprendre lequel non ? Mise à part si je dois te faire un dessin. Donc, si tu es d'accord, en échange de mes biens, tu feras ce que je voudrais pendant une bonne heure."

Je lui exposais alors la situation simplement, mais je voulais être sûr qu'il allait réellement comprendre mes attentions. Ma maint droite lâcha son col et se dirigea lentement vers son entre jambe, caressant son torse au passage. Une fois au niveau de son sexe, je resserrais alors ma prise, sans pour autant le blesser ou lui faire du mal. Juste pour éveiller sa curiosité et son envie. Puis je me mis doucement à caresser, à travers son pantalon, son organe.

-"Je ne suis pas idiot, je vois parfaitement les regards que tu poses sur moi. Tu n'arrives pas à détourner le regard n'est-ce pas ? Je t'intrigue et t'attire, c'est tout à faire normal..."

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 60

CV
Surnom :
Palier: 2
Rang: /
Dim 14 Oct - 17:08


En effet, la surprise prend de court Utarō. Il a quand même le temps de poser sa main sur son couteau, mais en voyant qu'il ne se fait pas tabasser mais au contraire approcher de manière vraiment sensuelle il ne le sort pas de sa poche.

Le jeune parle à l'oreille du trentenaire et lèche même son cou. Maintenant il a vraiment chaud. Jusqu'à quel point ce garçon peut-il être sexy ? Il brise les records d'Utarō. Le deal semble être une véritable aubaine, mais l'albinos se demande s'il ne s'en voudra pas après. Ça s'apparente à de la prostitution, même si techniquement les deux ont visiblement envie l'un de l'autre.

Alors qu'il se trouve face à ce dilemme moral, une main se pose sur son entrejambe. Étrangement, cela le conforte dans l'idée qu'il va accepter ce deal. Il aurait surement refusé si c'était dans l'autre sens, si lui devait profiter de quelqu'un. Mais là, être l'objet sexuel de ce garçon magnifique pour une toute petite heure semble loin d'être terrible et même carrément excitant.

Utarō rougit légèrement, il n'est définitivement pas habitué à être convoité de la sorte mais ça lui plaît, il durcit rapidement sous la main de Nathanaël. De peur que ce dernier sente son érection, il le repousse gentiment et ajuste ses vêtements pour reprendre contenance.

"D'accord, d'accord. Mais je veux me laver et manger d'abord !"

Il regarde le plus jeune en fronçant les sourcils, arborant son éternel air embêté. Mais ses joues restent rouges, et cela donne une expression peu habituelle. Utarō est gêné, il détourne le regard.

"Je te suis."

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 54

CV
Surnom :
Palier: 4
Rang: /
Dim 14 Oct - 17:29

Utarō
Matsui

Nathanaël
Edel

Scared, lost and sexy !
Je le sentis légèrement durcir, avant qu'il ne me repousse. Il avait les joues rougies par la gêne, ce qui me fit rire, il était plutôt mignon ainsi avec son air un peu renfrogné. Un mélange délicieux, qui était tout à fait à mon goût. Il émit cependant deux conditions, se laver et manger, cela allait de soit, je ne voulais pas me taper quelqu'un qui avait traîné dans la rue plusieurs jours et qui risquait de s'évanouir de faim pendant l'acte. Son regard se détourna alors qu'il m'affirmait qu'il me suivait. Je pivotais alors pour reprendre mon chemin, le menant dans les ruelles sans la moindre hésitation. Nous arrivions alors au pied d'un immeuble, j'étais au cinquième étages. Je pénétrais dans ce dernier et le laissais toujours me suivre. Arrivé devant une porte, je m'arrêtais pour pousser cette dernière et l'invité dans ce qui était actuellement ma demeure. Cela n'avait rien à voir avec l'ancienne, le paradis sur terre. Une immense maison bien décorée, soignée et rangée parfaitement par les bonnes et les majordomes. Là, je devais me débrouiller seul, faire ma propre vaisselle, ainsi que ma lessive.

Ce n'était pas facile de s'entretenir seul, surtout quand l'on a jamais rien fait de ses mains par le passé. Je me tournais vers lui, lui montrant alors la bassine, ainsi qu'un gant de toilette propre, un peu de savon et une serviette.

-"Je n'ai, malheureusement rien de mieux à te proposer pour le moment."

Je m'assis alors sur le lit, face à lui pour l'observer se laver tout en souriant. Je n'allais tout de même pas détourner le regard et vu ce que je prévoyais de faire avec lui, je le verrais de toute façon nu. Je croisais les jambes, sortant un paquet de cigarette bien entamé de mes poches et en prenant une de ce dernier. Je pris également des allumettes posées sur la table de nuit afin de l'allumer, mon regard ne se détournant pas. J'aspirais la fumée avant de la recracher doucement.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 60

CV
Surnom :
Palier: 2
Rang: /
Dim 14 Oct - 17:46


Après avoir suivi Nathanaël, Utarō se voit proposer une bassine d'eau et un gant. C'est mieux que rien. Rien que le fait de pouvoir se déshabiller entièrement pour se laver semble être un luxe, dans sa planque il doit se tenir prêt à partir à chaque instant.

Évidement, le plus jeune ne se gêne pas pour observer. Utarō se dit que ça doit faire partie du deal. Ce n'est pas si grave après tout, le trentenaire n'est pas vraiment pudique. Il pose son sac et son couteau par terre, puis se met dos a Nathanaël pour se déshabiller. Il s'assoit en tailleur sur le sol, toujours de dos. Étant japonais, Utarō a l'habitude se laver comme ça, assis. Il reste de dos parce qu'il est vraiment en train de bander, il a vraiment honte de son érection à cet instant. Qui est excité à l'idée de se prostituer à un inconnu comme ça à par lui ? C'est gênant.

Il soupire de bonheur alors qu'il se passe le gant sur le corps. Le jeune a même du savon, Utarō se dit qu'il va sentir vraiment bon.

"Il y a des préservatifs et du lubrifiant, ici ?" Demande le trentenaire qui décide de faire la conversation pendant qu'il se lave. Et puis il s'inquiète un peu, ça risque d'être désagréable sans ce genre de choses.

Une fois terminé, Utarō se sèche en restant assis, puis s'enroule le tissus qui lui a servi à se sécher autour de la taille pour aller s'assoir sur le rebord du lit ou se trouve le plus jeune.

"Dis-moi que tu as autre chose à manger que des rations militaires. Ça me désespère de ne manger que ça."

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 54

CV
Surnom :
Palier: 4
Rang: /
Dim 14 Oct - 21:34

Utarō
Matsui

Nathanaël
Edel

Scared, lost and sexy !
Je n'avais pas loupé son érection en réalité et je peux dire, que cela me faisait plaisirs. Je l'observais, sans la moindre gêne, se laver. Suivant ses gestes du regard, ne loupant aucune miette, oui j'avais un petit côté voyeur. Mais sa question me fit rire. J'attrapais alors une tasse qui me servait de cendrier, tapotant ma cigarette pour faire tomber la cendre dedans avant de tirer une autre latte. Il était vraiment amusant cet homme.

-"Tu crois vraiment que leurs priorités sont que l'on soit bien protégés lorsque l'on baise ? Ou que la pénétration soit adoucie par du lubrifiant ?"

Je le vis se relever et s'approcher du lit en serviette. Est-ce qu'il voyait qu'elle ne cachait pas totalement son érection ? Je le laissais s'asseoir, me levant à mon tour après sa question. Je me dirigeais vers le petit coin cuisine pour chercher de quoi manger. Mais il ne fallait pas qu'il fasse le difficile, ici il n'y a pas grand chose de frais, si tu veux quelque chose qui sorte un peu de l'ordinaire, mieux vaux être dans un groupe, ils sont bien plus ravitaillé au niveau nourriture que moi. Je sortis avec quelques boites de conserve, les lui amenant pour qu'il puisse choisir. C'était divers légumes, du maïs, des carottes et même une salade de pomme de terre. Tout était végétarien. Je lui donnais également une cuillère pour qu'il n'ait pas à se servir de ses doigts.

-"Je ne t'ai pas précisé, mais je suis végétarien, bien que je doive parfois faire des exceptions, je ne mange que rarement ce qui vient d'un animal."

Je pensais alors à un truc et retournais à la cuisine, prenant cette fois-ci deux conserves et une cuillère. J'ouvris la mienne, posant l'autre sur la table de nuit pour lui après. Je souris comme un enfant, tout en plongeant ma cuillère dedans. Je la ressortis alors pleine de fruit divers et varié.

-"C'est sûrement très enfantin, mais j'adore la salade de fruit au sirop ! Ce n'est peut-être pas aussi succulent que quelques chose de frais, mais j'aime le sucré ! "

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 60

CV
Surnom :
Palier: 2
Rang: /
Lun 15 Oct - 0:01


Eh bien... Quel désespoir. Le trentenaire suppose que l'absence de préservatif ne sera pas bien grave vu la situation ou il se trouve. Et le lubrifiant ça se fait avec n'importe quoi. Le savon avec lequel il s'est lavé serait déjà un bon début. Utarō répond au plus jeune en haussant simplement les épaules.

L'albinos prend une boîte de conserve au hasard, ravi de mangé quelque chose qui n'est pas déshydraté et qui n'est pas une ration militaire.

"Ahh, merci."

Il ouvre la canette et mange comme s’il était affamé. D'un côté c'est un peu le cas. Même s'il mange tous les jours, Utarō réduit ses rations au minimum. Il se goinfre sans mesure, n'écoutant même pas ce que raconte le plus jeune, la nourriture est tout ce qui lui importe à cet instant. Il finit rapidement la boîte et racle bien le fond avec sa cuillère.

Il se lève immédiatement et pars fouiller dans son sac. Il en sort une feuille, c'est la lettre du début sur lequel il griffonne parce que c'est le seul morceau de papier qu'il a trouvé.

"Je gagne deux repas, donc je peux décaler ça... Ça me donne encore deux jours plus six si je fais tirer et huit en ration minimum... C'est bien, ça me laisse du temps." Marmonne Utarō. Il tient un inventaire pour être certain de ne pas avoir de surprise.

Il range son papier et son crayon, puis retourne s'assoir près du jeune qui semble avoir terminé ce qu'il avait pris à manger pour lui. Utarō passe une main dans ses cheveux, l'air gêné. Il n'ose pas vraiment demander comment ça va se passer, il verra bien après tout. Il se contente alors de regarder le plus jeune sans dire un mot, et c'est un peu gênant. Il détourne rapidement le regard et attend en tripotant le tissus autour de sa taille et faisant la moue habituelle.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 54

CV
Surnom :
Palier: 4
Rang: /
Mar 16 Oct - 4:11

Utarō
Matsui

Nathanaël
Edel

Scared, lost and sexy !
Je vis très bien qu'il ne m'écoutait pas, ce qui me vexait énormément. Il se leva même, toujours en serviette pour aller griffonner quelque chose sur un bout de papier. Je soupirais alors, posant ma salade de fruit sur la table de nuit, qu'est-ce qu'il était ennuyeux au final. Mais il me semblait bien soumis, je pourrais donc le contrôler comme je le souhaite, ce qui était un point positif. Il vint alors se rasseoir à côté de moi, semblant attendre tout en tripotant la serviette. N'avait-il jamais toucher un homme pour être ainsi ? Je me posais même la question. Si ce n'était pas le cas, il ne tiendrait jamais longtemps au lit et éjaculerait tellement vite que je n'y prendrais aucun plaisirs. Je l'observais alors, toujours aussi sûr de moi.

-"Je te gêne ? Tu n'as jamais fais l'amour à un homme ? Si ce n'est pas le cas, rassure moi que tu l'as fais avec une nana au moins. Les puceaux c'est pas trop mon genre, ils doivent vraiment me plaire pour que j'ai envie de me les faire. Car tu vois, plus tu as de l'expérience, plus tu as de l'endurance et c'est ce que je cherche."

Sincère comme à mon habitude, je finis par me lever pour venir m'asseoir à califourchon sur lui, passant mes bras autour de son cou tout en souriant. J'aimais le voir aussi perturbé en ma présence, j'aimais faire cet effet.

-"Si tu ne me donne pas envie, je ne pourrais rien faire non plus. Tu ne souhaite pas m'embrasser ou me toucher ?"

Ouai, j'avais besoin d'être stimulé, même si j'aimais prendre les devants et mener la danse. Si mon partenaire restait de marbre à se toucher la nouille, ce n'était pas drôle.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 60

CV
Surnom :
Palier: 2
Rang: /
Mar 16 Oct - 16:45


Utarō ne dit rien jusqu'à ce que le plus jeune vienne s'asseoir à califourchon sur lui. Il est tellement sexy, le trentenaire à presque la tête qui tourne, jamais il n'aurait pensé pouvoir coucher avec une personne si belle dans toute sa vie. Il arrive sa moue sérieuse habituelle, avec quelques rougeurs sur les joues dues à sa gêne et son excitation. Il pose ses mains sur la taille du plus jeune, laisse l'autre s'aventurer à la naissance de ses fesses.

"Je n'ai jamais couché avec des filles mais je l'ai déjà fait avec des garçons, ne t'en fait pas."

Après tout, il a trente ans. Même s'il semble être un homme grognon et refermé, il a eu le temps d'avoir quelques expériences. Rien de bien fou puisqu'il n'a jamais vraiment été en couple, mais il a déjà vu le loup, disons.

[sexe]



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 54

CV
Surnom :
Palier: 4
Rang: /
Jeu 18 Oct - 0:15
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 60

CV
Surnom :
Palier: 2
Rang: /
Jeu 18 Oct - 12:23
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 54

CV
Surnom :
Palier: 4
Rang: /
Sam 20 Oct - 14:36
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternally :: Centre Ville :: Zone sécurisée-
Sauter vers: