Aller en haut
Aller en bas


Forum RP [Lime - Lemon (hide) - Déconseillé aux mineurs]
 

 :: Quartier Sud :: QG des Blacksuns :: Rez-De-Chaussé :: Bar et Salons Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sex on the bitch (PV Seth)

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Messages : 80

CV
Surnom : Le Chien Errant
Palier: 4
Rang: /
Jeu 18 Oct - 1:52
Sex on the bitch

Axel & Morgan

Je rentrais de mission, j'avais dérouillé un Redgun et ceci, avec beaucoup de plaisirs. J'avais par contre les phalanges éclatées. Je m'étais alors rendu au bar, là où il y avait un congélateur en fonction. Je demandais alors au délicieux barman, celui qui me faisait toujours de l’œil une petite poche avec des glaçons. Il s'exécuta, me proposant même un petit cocktail de sa confection. Nous avions eut la chance de trouver une cargaison remplie de fruits frais, ainsi que d'alcool. Il savait que j'aimais particulièrement la vodka et il me rassura, me disant que la boisson en contenait et qu'il allait même en mettre un peu plus rien que pour moi. J'acceptais alors, sortant de quoi payer, mais il refusa, me disant que c'était pour lui. Je haussais alors les épaules, j'allais simplement profiter qu'il ait un faible pour moi, sans jamais rien lui donner en retour. J'avais Isaïa et c'était suffisant pour moi en ce moment. Et puis je ne l'avais fait qu'une fois, ce n'est pas pour ça que j'allais sauter sur le premier mec venu. Je soupirais alors, voyant mon verre arriver. Je le pris et je goûtais alors la mixture que j'appréciais largement. Je demandais alors à l'homme ce que ça contenait et il m'expliqua la recette et me donna même le nom. Un sex on the beach. Du sexe à la plage ? Je vois, je comprends mieux pourquoi il a absolument voulu me l'offrir, encore certainement un sous-entendu. Je commençais de mieux en mieux à les comprendre d'ailleurs. J'appliquais alors soigneusement la glace sur ma main légèrement gonflée. Je devrais faire plus attention la prochaine fois.

Puis, je vis un groupe revenir. C'était Alban et ses hommes, j'avais l'impression de voir un maître suivit pas ses chiens. Mais je retins tous commentaire, ne voulant pas finir comme la dernière fois. Le barman fut donc occuper à les servir pendant quelques minutes. Je commençais alors un monologue avec mes voix, me questionnant sur ce qu'ils avaient été faire. Je n'avais pas vraiment entendu parler de leur mission.
Qu'est-ce qu'il y a Morgan? Tu aurais voulu les accompagner ?
-"Non pas vraiment... Je me demande juste ce qu'ils ont été faire..."

Je parlais tout seul, effectivement. C'était on ne peut plus gênant, surtout qu'un homme avait prit place à côté de moi sans que je fasse vraiment attention.
Qu'est-ce que ça peut faire ?
-"Pas grand chose, je me demande juste quand Al..."

Je me tus soudainement, remarquant enfin le Black à mes côtés. Je le reconnu assez facilement, il faisait partie des toutous qui suivaient Alban. Seth, je crois bien que c'était son nom. Je le fixais alors droit dans les yeux, je m'étais arrêté à temps, si j'avais continué ma phrase, j'aurait eux des problèmes. Car oui, je me demandais quand est-ce que cette pourriture qui voyait trop loin allait crever. Je ne l'appréciais pas et je ne l'apprécierais jamais. Il était trop... hargneux pour moi, même si nous étions des Blacksuns, je trouvais qu'il y avait des limites. Et puis il avait toujours sa petite troupe avec lui, j'avais donc l'impression qu'il ne pouvait pas vraiment se défendre seul.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 32

CV
Surnom : Chien Fou d'Alban
Palier: 4
Rang: Homme de main du Général
Jeu 18 Oct - 2:40


Sex on the bitch

Morgan x Seth
Je passai la porte avec un air composé, bien qu’intérieurement à bout de nerfs. Vraiment, j'étais lassé de ces dernières sorties ; le piment exaltant des débuts s'était estompé et Alban devenait... vieux. Un vieux loup dont les crocs ont été limés par le temps. Et qu'il faudrait décarcasser bientôt pour ne pas laisser la pourriture gagner le reste de la meute.

Bizarrement, j'avais toujours été attiré par les gars à qui il manquait une case, voire plus. Une question de similitude ou de ressemblance j'imagine. C'était une des raisons de ma venue chez les Blacksuns, réputés pour regrouper les personnalités les plus étranges et violentes d'Eternally. Alban l'avait été un temps. Mais maintenant, c'était un autre qui avait mon attention.
Contrairement aux reste de la bande, je ne riais pas, ni ne me perdais en provocations avec les quelques gars venus se reposer après une mission. Trop puéril. Une perte de temps. Mon regard s'était plutôt porté sur le dos voûté d'une silhouette familière, surmontée d'une tignasse blanche -à se demander s'il n'avait pas déteint au lavage. Le petit Morgan était donc rentré en un morceau. J'en tirai une douce satisfaction : qu'un objet intéressant se cassât avant que je ne puisse le toucher m'aurait inspiré la plus grande des frustrations...

Il semblait perdu dans ses pensées, en tous cas, ça avait l'air d'être charmant au vu des regards que lui lançait le barman. Je lui glissai un regarde significatif : me dérange pas. Il me connaissait assez pour savoir à quoi s'en tenir et surtout, quoi me servir sans avoir à échanger la moindre parole -alors je pris place au comptoir.

Morgan semblait discuter avec un ami invisible, ou peut-être lui-même. Il mit une poignée de secondes pour s’apercevoir de ma présence. Je ne rompis pas le contact visuel qui s'était établi, et lui répondis d'un sourire à peine esquissé. J'appréciai la méfiance qui s'était immédiatement installée entre nous : c'était une étincelle délicieuse, à la fois dangereuse et intrigante.

Je ne gêne pas, j'espère ?

Mon ambrée forte servie, je levai la choppe à son attention sans le quitter des yeux, observant la moindre des inflexions que son visage empruntait. Il était gêné, dérangé par ma présence. Et qu'est-ce que j'avais envie de l'emmerder encore plus...
Finalement, je quittai ses yeux à la drôle de couleur, pour aller me perdre dans les volutes de ma bière. Je pris une longue gorgée. Une deuxième. Un morceau de pain fut ensuite servi, légèrement réchauffé, et accompagné de légumes du jour -ou celui d'avant, qu'est ce que ça changeait. Je dégainai un de mes couteaux d'un geste fluide pour venir trancher habilement le pain : j'en tendis un à Morgan en ayant pris le soin de le couvrir de l'accompagnement, mais sans le regarder.

Mange ça.

Pour ma part, je mordis avec appétit dans ce plat de fortune sans saveur ; j'avais faim, de bien des façons, et c'était actuellement la seule manière de la calmer. Toujours aussi dégueulasse. À croire qu'il n'y avait que la Madness qui était de qualité chez les Blacksuns, sérieusement...
Un peu dégoûté, je laissai le reste du plat sur le comptoir, préférant m'adosser à la chaise et allumer une cigarette. Tabac, alcool, mauvaise bouffe. J'étais bon pour finir comme le vieux Mackay à ce rythme, songeais-je avec un rictus amusé.



{ Je m'exprime en Chocolate || Identité || Relations || RP }
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 80

CV
Surnom : Le Chien Errant
Palier: 4
Rang: /
Jeu 18 Oct - 3:19
Sex on the bitch

Axel & Morgan

Méfie toi du grand méchant loup Morgan...
Oui je savais que Seth n'était pas le genre de personne que je pourrais appeler fréquentable. Je ne le connaissais pas plus que ça, mais rien que le fait qu'il suive Alban comme un brave toutou m'horripilait. Je ne le comprenais vraiment pas et je ne pense pas avoir envie de le comprendre. J'avais remarqué son regard au barman que je ne compris pas vraiment. Tout ce que je constatais, c'est que lorsque mon verre fut vide, il ne se précipita pas vers moi pour le remplir. Je dû lui faire signe plusieurs fois pour qu'il ose s'approcher. Il prit simplement ma commande, observant Seth du coin de l’œil, comme s'il était entrain de faire une bêtise. Je lui demandais alors un verre de vodka tout simple cette fois-ci, il me l'amena rapidement avant de rapidement décamper. Je ne comprenais décidément pas son habitude. Seth m'avais d'ailleurs demandé s'il dérangeait, je lui avait répondu par le négatif tout en secouant la tête. En réalité il pouvait aller où il voulait, ce n'était pas mon problème, tant qu'il ne me faisait pas chier. Je le laissais même boire sa bière tranquillement et vit l'assiette de nourriture arriver sans rien qu'il ne demande. Il me tendit même un morceau me disant de manger. J'attrapais alors ce qu'il me proposait, effleurant ses doigts au passage, sans le moindre sous-entendu, c'est juste qu'il fallait que j'attrape la bouffe. J'enfilais alors le tout dans ma bouche et mâchait rapidement avant d'avaler. Je le vis ensuite laisser rapidement son assiette de côté et je ricanais.

-"Toujours aussi raffiné la bouffe ici non ?"

Je ne sais pas trop pourquoi je lui parlais. Nous avions établit le contacte et je ne l'avais toujours pas coupé. Je pris mon verre alors pour me rincer la bouche, tout en le voyant s'allumer une clope. Je cherchais alors sur moi un paquet... je le sortis, merde... Il était complètement vide. Je soupirais alors le posant sur le comptoir et me tournais vers mon partenaire du moment.

-"Je peux t'en piquer une ? Je te rembourserais promis... Ou alors je peux te payer autrement."

De nouveau, il n'y avait aucun sous-entendu dans ma phrase. Je pensais simplement à lui filer un autre bien. J'attendais sa réponse tout en reprenant un monologue avec mes voix qui commençaient légèrement à m'envahirent. Elles se répétaient, j'avais l'impression d'écouter un disque rayé. Si bien, que je portais mes mains à mes oreilles, les entendant me répéter des choses sur Seth et Alban.
Tu crois qu'il fait la chienne pour Alban ?

C'est sûr et certain ! Il doit se mettre à quatre patte et lui montrer son cul !

Allez Mo, donne nous ton avis !

-"J'en ai rien à foutre que Seth se fasse enculer par Alban en levrette..."

Je l'avais dis assez fort pour que Seth l'entende, mais pas le reste de la troupe. En même temps je me sentais tellement harcelé par mes voix, que je ne savais plus quoi faire. Je savais qu'elles ne se calmeraient que si je leur répondais. Je me rendis alors compte de ma bêtise et je me mordis la lèvre. Je me tournais alors vivement vers mon voisin, le fixant.

-"C'est pas ce que tu crois ! Tu sais... Ce sont mes voix dans ma tête !"

Oh bordel... Quelle bourde est-ce que j'avais commis ?



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 32

CV
Surnom : Chien Fou d'Alban
Palier: 4
Rang: Homme de main du Général
Jeu 18 Oct - 3:46

Sex on the bitch

Morgan x Seth
Je regardai le rougeoiement de la cigarette à peine consumée et lâchai une longue bouffée. Le coin de mes lèvres s'étirèrent, entre le sourire et le rictus narquois, mais ce fut d'un ton neutre que je lui répondis.

Non.

Ce n'était pas dans ma politique de prêter quoique ce soit, ni même d'échanger un bien que je n'avais pas moi-même voulu. Non pas que Morgan fut dépourvu d'intérêt -simplement ce qui m'attirait ne valait pas une cigarette. Je prendrai mon dû gratuitement avec ou sans son consentement et quand ça me chanterait.
Quoiqu'il en soit, ses pensées semblaient s'être égarées dans les mêmes perspectives puisqu'il vint à parler de levrette avec Alban... Je penchai la tête de côté. Le général n'était pas repoussant mais vraiment, il perdait de sa valeur à mesure que les jours passaient : et j'avais nullement envie de me taper un mourant. Ou de me faire enculer par lui d'ailleurs.

La cigarette en coin, je tournai la tête pour l'observer de nouveau, le dévisageant mon regard froid. Il n'était plus dérangé, mais sacrément gêné le pauvre Morgan. Ou craignait-il que je m'offusque de sa remarque ? Alban l'aurait sans doute démembré vivant. Attendait-il que je fasse pareil ? Je ne voyais pas pourquoi il le souhaiterait mais comme beaucoup de sentiments, ça m'échappait sans doute.

Si ça t'intéressait, tu serais pas là à boire tranquillement.

C'était le délire des Reds, le voyeurisme -pas vraiment le nôtre et encore moins concernant un des généraux : les gars ici protégeaient leur fierté sexuelle plus férocement que la Madness. Mais étrangement, je me sentis un peu déçu. Je fronçais des sourcils tout en jouant du couteau, puis trempai de nouveau mes lèvres dans le verre. J'étais perplexe.

Elles te parlent souvent de personnes qui s'enculent, tes voix ?

Ce devait être amusant d'avoir des colocataires pervers, là haut. Enfin à sa place, je m'aurai sans doute fait sauter la cervelle au bout d'une journée. Enfin j'en avais entendu parler, de ces fameuses voix ; Morgan était plutôt connu ici pour cette bizarrerie et pas mal de gars se méfiait de lui pour cette raison. À part Axel, il ne semblait pas proche des autres et souvent, je le voyais partir en solitaire. Les fous n'aiment pas les gens qui leur ressemble un peu trop.
Une fois la choppe finie, je consentis de nouveau à toucher à l'assiette de légumes. Peu raffinée, comme il avait dit. Mais on ne crache pas sur de la bouffe, quelle qu'elle soit.

Je la poussai entre nous, lui imposant le rôle de partenaire d'infortune. Si je devais crever d'indigestion, je le ferai pas seul.



{ Je m'exprime en Chocolate || Identité || Relations || RP }
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 80

CV
Surnom : Le Chien Errant
Palier: 4
Rang: /
Jeu 18 Oct - 4:20
Sex on the bitch

Axel & Morgan

Il refusa catégoriquement de me filer une clope. Cela me vexa profondément et j'avais envie de l'envoyer chier. Mais après l'épisode avec mes voix, je ne pouvais pas vraiment. Je soupirais alors, soulagé qu'il ne s'énerve pas, j'aurais bien été embêté si ça avait été le cas. Disons que la fois où j'avais été torturé par un général m'avais largement suffit. Je ne voulais pas recommencer, mon corps s'en souvenait et j'avais gardé un certain boitement. Même s'il ne m'handicapait pas plus que ça pour bouger, c'était agaçant et ça me donnait une drôle de démarche. Je l'écoutais me répondre, il avait l'air tellement... blasé ? Ou je ne sais pas, ce n'est pas vraiment le bon mot, mais il ne me semblait pas vraiment enjoué. Sa question m'amusait légèrement par contre, même si je ne le montrais pas, restant taciturne. Je me passais alors une main dans les cheveux réfléchissant à quoi lui répondre. Pourquoi est-ce qu'il s'intéressait à ça dans le fond ?
Il est entrain de nous critiquer ce con ?

Oui... Envoie le chier Morgan !

Je soupirais doucement, elles me saoulaient. Je réussis à ne pas leur répondre, me concentrant sur mon camarade.

-"Pour tout te dire, ça dépend. Parfois elles me demandent de frapper, de tuer ou de faire du mal à quelqu'un. Parfois elles me rabaissent et me disent à quel point je suis une merde. Ou alors elles inventent des choses sur des personnes, comme maintenant."

Je le vis mettre son assiette entre nous deux. Je n'étais vraiment pas tenté par cette bouffe, je ne me servis donc pas, que cela lui plaise ou non. Monsieur avait refusé de me passer une clope non ? Alors il allait ce démerdé avec la merde qu'il y avait dans son assiette. D'ailleurs je le fixais mécontent. J'avais l'impression qu'il se fichait de moi, il me prenait pour quoi sérieusement ? Il n'était pas gradé tout comme moi et il se pensait au dessus de moi ?

-"Au faite, en quoi elles t'intéressent mes voix ? Personne ne me posent vraiment de questions dessus en dehors d'Axel... Et très franchement, dans certains cas, j'ai envie de les croire."

Et hop une petite provocation discrète, mais je le savais loin d'être bête malgré son attitude étrange. Enfin, je le suis tout autant que lui, alors je n'ai pas de quoi juger pour être franc. Mais bon, qui ne juge pas dans ce monde. Qui n'a pas un avis tout fait sur l'autre quand il le croise pour la première fois ? Dites le moi, trouvé moi quelqu'un qui n'est pas ainsi fait. Je soupirais encore d'ailleurs, portant mon verre à mes lèvres. Il pensait quoi ? Que j'allais lui obéir et l'écouter ? Non, il se mettait le doigt dans l’œil.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 32

CV
Surnom : Chien Fou d'Alban
Palier: 4
Rang: Homme de main du Général
Jeu 18 Oct - 22:51

Sex on the bitch

Morgan x Seth
S'il y avait une chose que Kaleb m'avait fait découvrir et apprendre non par mimétisme mais par réelle inspiration, c'était qu'il n'y avait de plus désirable que ce qui fuyait. Devais-je pousser le petit Morgan à la colère ? La gêne avait su s'esquisser bien joliment sur son minois, que donnerait alors son ire... J'étais joueur et c'était là un pari était loin de m'effrayer.

Est-ce que tu te justifies toujours de cette façon, en accusant tes voix ?

Je me tournai vers lui et la proximité de nos chaises était telle que me pencher suffisait à être à un souffle de son visage si peu commun. Ce que je fis lentement, tout en attrapant au passage un des légumes et le portai à la bouche de Morgan. Sans expression sur le visage, je forçai la barrière de ses lèvres tandis que mes yeux ne quittaient les siens. Même assis, mes quelques centimètres de plus me permettaient de le dominer de ma hauteur.

Les croyances sont une faiblesse, Morgan.

Nous devions sans doute paraître bien intimes aux yeux des autres Blacksuns, à cet instant, mais c'était une préoccupation qui n'avait pas lieu d'être ; je me fichai de l'avis de tous ces insectes sur lesquels je marcherai un jour ou l'autre. Je souris à mon compagnon de table -un des sourires que j'avais appris à imiter. Et m'approchai un peu plus encore. Mon couteau, lui, n'avait l'assiette.

Ces voix sont peut-être une conviction, peut-être ton instinct. Tu as passé l'âge de croire en des chimères non ? lui soufflai-je.

Sans perdre mon sourire, je ramenai le couteau entre nous avant de la poser dans la paume de Morgan et fermai ses doigts dessus un par un. Puis le couvrant de ma main, je l'amenai à ma pomme d'Adam. Le silence se fit progressivement autour de nous : j'étais connu comme le Braque Allemand d'Alban et peut-être qu'à cet instant, le chien serait remplacé par un autre. Après tout, n'étais-je pas l'élément problématique, le taré de la bande ? Ce regain d'attention ne fit pas fléchir mon intention et, une lueur folle dans le regard, je murmurai à Morgan :

Alors ? Que te disent-elles ?

J'étais terriblement curieux. Je voulais savoir ce qui se passait dans son esprit à cet instant, connaître ses réflexions et surtout, faire connaissance de ces voix si mystérieuses pour la personne aux pensées si silencieuses que j'étais. Il semblait en souffrir, de cette colocation. J'en étais fasciné. Causeraient-elle une douce folie meurtrière ? Le mèneraient-elles au suicide ? Ou vers une perspective que je n'imaginais même pas ? Au fond, j'aspirai à partager une telle expérience, acteur ou spectateur, pour combler un peu plus ce vide qu'avaient laissées mes émotions...

Seulement porté par l'euphorie de ces possibilités, je finis par me pencher assez pour que nos lèvres se rencontrent. Mes yeux verts ne l'avaient quitté du regard. Et le couteau, lui, était toujours sur ma gorge.



{ Je m'exprime en Chocolate || Identité || Relations || RP }
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 80

CV
Surnom : Le Chien Errant
Palier: 4
Rang: /
Sam 20 Oct - 0:47
Sex on the bitch

Axel & Morgan

Sa première phrase me blasa en réalité. Comment ça, me justifier par mes voix ? Il crois vraiment que je ne faisais que m'appuyer sur elles, sans rien assumer ? Puis son geste me surprise, j'ouvris de grand yeux tout en l'observant, le laissant fait. Pourquoi est-ce que je le laissais faire ? Par soumission ? Certainement pas ! C'est juste que je ne l'aurais pas imaginé faire ça, de manière si naturelle qui plus est. J'avalais même avec difficulté la nourriture tout en l'écoutant. J'avais envie de mordre ses doigts, mes voix m'y poussaient même, me demandant de passer à l'acte, mais je me retins. Je continuais alors de l'écouter, fronçant les sourcils, qui parlait de croyances là ? Il était complètement à côté de la plaque ! Je restais silencieux, laissant mon regard plongé dans le sien, le soutenant sans aucune gêne. Les hypothèses qu'il émit sur mes voix ne me plaisaient pas du tout et à elles non plus.

Je suivais le couteau des yeux en le voyant le prendre, restant calme, sans la moindre crainte. Il le mit alors entre mes doigts, guidant ma main vers son cou. Je ne faisais plus vraiment attention à ce qui nous entourait, c'est étrange, comme si ce moment n'appartenait qu'à nous deux. Comme si nous étions dans une bulle intime. Je déglutis doucement, il semblait vraiment intéressé par mes voix, ce qui les flattaient et les embêtaient à la fois. Je me concentraient alors sur ces dernières qui commençaient lentement à envahir mon esprit. Je vis ensuite son visage s'avancer vers le mien, jusqu'à sceller nos lèvres.  
L'enfoiré ! Il ose te toucher ainsi Morgan, tranche lui la gorge... Tu peux le faire !

J'appuyais alors le couteau contre sa peau et tirais doucement dessus pour voir sa réaction, entaillant alors sa peau, jusqu'à qu'un fin filet de sang en coule. Pour qui me prenait-il ? Je savais garder mon sang froid. Je retirais alors le couteau de sa gorge tout en observant le sang couler. Je reculais alors mon visage, observant le sang couleur vermeille. Je n'avais pas répondu au baiser, mais je l'avais laissé faire.

-"Ne joue pas à ça avec moi, ça peut très mal finir tu sais..."

Je serrais les dents, je ne parlais pas de sa vie, je m'en fichais royalement. Je pensais plus aux murmures qui pénétraient mon esprit, qui voulaient me pousser à faire des choses que je n'avais pas envie de faire.

-"Crois ce que tu veux à leur propos, cela m'est complètement égal. Mais puisqu'elle semblent t'intéresser..."

Je fis une pause dans mes paroles, me concentrant sur ce qu'elles me disaient. Je fermais même les yeux, comme pour les entendre plus distinctement. J'ouvris alors à nouveau la bouche, parlant d'un ton neutre, reprenant leurs mots exacte.

-"Écorche le vivant... Fait lui payer son affront et ne le laisse pas repartir... Lèche le sang qui coule de sa plaie... Fais le tomber de la chaise et massacre le... Qu'est-ce qu'il nous veux cet enfoiré de mes deux ?"

Je rouvris mes paupières, le fixant, j'arrêtais la traduction pour le moment.

-"Crois-tu vraiment que des chimères ou que des croyances seraient si concrète ? Et sache une chose, je ne suis pas leur esclave... Mon geste sera donc purement volontaire."

Je me penchais vers lui, il est claire que mon geste était poussé par autre chose que ma volonté, car ceci ne me ressemblait pas vraiment. Ma langue vint se glisser dans son cou, je léchais alors le sang de sa plaie. Il était rare que quelqu'un m'intrigue ou m'attire, mais c'était son cas. Je me demandais également ce qu'il se passait dans sa tête, à lui. Je me reculais ensuite, essayant de me calmer. Mes voix commençaient à m'envahir, je ne devais pas leur prêter attention. Je ne bougeais alors plus, attendant qu'elles se calme. Mais c'était difficile. Je n'avais plus de came pour me calmer, une clope serait vraiment la bienvenue, mais je n'allais pas insister.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 32

CV
Surnom : Chien Fou d'Alban
Palier: 4
Rang: Homme de main du Général
Sam 20 Oct - 3:07

Sex on the bitch

Morgan x Seth
L'humidité qui avait recouvert ma gorge ne fit qu'encourager un peu plus mon intérêt ; j'appréciais et estimai le langage du corps bien plus que celui, vibrant, de la parole. Ainsi, chaque geste de Morgan, aussi fous pussent-ils paraître à notre assemblée murmurante, faisait écho avec mes propres émotions pourtant si profondément enfouies. Je sentais gronder la tempête. De plus en plus fort. Et je la connaissais assez pour savoir ce qui allait suivre...
C'était difficile de l'écouter. Si longuement s'exprimer. Trop de mots. De bruits. J'avais envie de le faire taire. En l'embrassant ? En lui fourrant cette fourchette dans la bouche ? En éclatant sa face sur le comptoir ? Mais étrangement chacune de ses paroles le rendait un peu plus intriguant... Non. J'avais passé ce stade depuis un moment déjà. Morgan était terriblement fascinant, hors du commun.
Merveilleux.

Je frissonnai au contact de sa chaleur contre ma plaie, et goûtai avec délice au doux picotement glacé qui suivi son absence. Comme charmé, je suivi son mouvement et pour peu j'aurai encore embrassé cette bouche lascive teintée de mon rouge -et le sang qui battait à mes tempes comme pour m'y presser... Mais j'étais encore trop conscient. Après avoir essuyé le reste carmin du bout du doigt, je me contentai de glisser ma cigarette entre ses lèvres. Celle-là, il l'avait méritée... amplement.

Merci Morgan -et vous autres aussi.

J'en tirai une nouvelle et profitai de notre proximité pour l'allumer au contact de la sienne. Je tirai de notre bref échange bien plus d'intimité que n'importe quelle relation charnelle. Nous nous étions dit plus en l'espace d'une poignées de secondes qu'une nuit à coucher ne l'aurait fait -aussi ne comprendrai-je jamais l'addiction des autres gars pour le sexe. Et Morgan m'apparaissait proche de ce constat...
Je repris mes distances, face au comptoir, et l'assiette encore pleine entre nous. J'inspirai longuement. Lâchai une longue bouffée de nicotine coupée avec je ne sais quelle saloperie. Le dos bien calé sur la chaise, je regardai la fumée s'envoler droit vers le plafond. Pas une brise pour la briser. Et derrière moi, le brouhaha avait tranquillement repris comme si une conversation entre tarés était somme toute pas si alarmante ni extraordinaire.

Tu devrais les écouter, repris-je d'une voix rauque.

Je tapotai la clope sur le bord du cendrier.

C'est ce que je te conseillais. T'es pas fou, Morgan.

Mes yeux se perdirent dans le crépitement rougeoyant des braises au bout de la cigarette, et je mis quelques secondes, ou peut-être quelques minutes pour préciser ma pensée. Je me donnais rarement cette peine-là, n'étant pas bavard, mais ce soir je me sentais étrangement... désireux de poursuivre cet échange.

Je te les envie. Eh dites, les voix, vous voulez pas changer de colocataire ? C'est vide ici, foutrement vide.

Je tapotais ma tempe en tournant un sourire à Morgan. Puis... Tiens ? Ça m'avait fait un certain... bien de lui dire ça. Bizarre. En y songeant, je n'avais jamais parlé encore de ma condition à quiconque à Eternally -les gens tiraient leurs conclusions et je vivais ma vie... Pas besoin d'expliquer.
Et là, je constatai avec surprise que je m'étais calmé. Mes yeux allèrent dévisager une nouvelle fois mon voisin avec une nouvelle expression sur mon visage d'ordinaire impassible : l'étonnement.



{ Je m'exprime en Chocolate || Identité || Relations || RP }
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 80

CV
Surnom : Le Chien Errant
Palier: 4
Rang: /
Sam 20 Oct - 12:59
Sex on the bitch

Axel & Morgan

Je le sentis essuyer le sang sur mes lèvres et glisser sa clope entre ces dernières. Je le fixais alors surpris, il m'avait bien dit non tout à l'heure, je n'avais pas rêvé ? Qu'est-ce qu'il pouvait être changeant, sérieusement ! Il vint alors allumer sa clope contre la mienne, je tirais alors un bouffée pour attiser les cendres. Je ne voyais vraiment pas le soucis qu'il y avait, même si certains regards étaient toujours posé sur nous, la plupart des gens regardaient ailleurs. Il n'y avait que mon cher barman qui semblait énervé. Je crois que ça s'appel de la jalousie, mais quoi qu'il en soit, il fixait Seth de manière meurtrière. Il fallait le comprendre, sa proie allait lui être enlevée par un autre. Je continuais de fixer l'homme, ignorant un peu Seth pour le coup, tout en fumant la fin de sa cigarette. Mon partenaire du moment, me conseilla d'écouter les voix, ne comprenait-il pas que ce n'était que folie ? Que je ne serais plus moi-même si je leur cédais du terrain ? Je me tournais alors vers lui quand il me dit que je n'étais pas fou et j'éclatais de rire. Il était vraiment sérieux là ?

Mais la phrase qui suivit m'étonna. Comment ça c'était vide à l'intérieur ? Est-ce qu'il se sentait seul ? Abandonné par ses émotions ? Je me posais alors tout un tas de questions. Je tirais une latte sur la cigarette presque finie avant de la tapoter à mon tour. J'expirais la fumée, sans trop faire attention où elle allait. Je me perdis dans mes pensées avec mes voix qui répondaient à Seth.
C'est nous que tu veux ? Ou bien c'est Morgan ?
-"Ne dites pas n'importe quoi... Qui est-ce que je pourrais intéresser ? C'est bien vous qui l'intriguez...
Je n'en serais pas si sur pauvre petite merde !
-"Je ne suis pas une merde... alors arrêtez et calmez vous immédiatement !"

Voilà, Seth avait gagné, mes voix n'allaient pas arrêter de si tôt. Je portais alors mes mains à mes oreilles, faisant attention de ne pas me brûler avec la clope. Mon geste était inutile, mais rassurant. Elle ne venaient pas de l'extérieur, mais de l'intérieur de ma tête.

-"Taisez-vous bon sang !"

Je voulais qu'elles se calment, qu'elle la ferme. Mais elles continuaient à murmurer des choses.

Alors Morgan ? Il t'intrigue lui aussi ? Tu vas aussi écarter les cuisses face à lui ? Tu aimerais qu'il fourre sa queue en toi ? Avoue le...

T'es devenu sacrément pervers petit chose inutile. N'oublie pas, nous te contrôlant et tu obéis.
-"Arrêtez... qui vous donne le droit de juger ce genre de choses ? Non je ne veux pas me faire Seth... Alors stoppez votre délire immédiatement.

Je me pliais légèrement en deux, complètement soumis à ce que j'entendais. Je portais alors mon regard sur Seth, j'étais en colère. Tout cela c'était de sa faute. J'allais le lui dire, mais je vis le barman verser une chope entière de bière sur mon partenaire. J'ouvris de grand yeux face à l'homme. Non... Il n'avait pas osé faire ça ? Il voulait vraiment mourir ou quoi? D'ailleurs le silence revint dans la salle et le barman prit la parole.

-"Bat les pattes Seth ! Je te signal que j'ai vu Morgan en premier, alors je ne te laisserais pas l'avoir avant moi !"

Quoi ? Nan mais il déconnait ? Qu'est-ce qu'il y avait dans les clopes de Seth pour que je puisse voir une telle scène ? Tout le monde semblait déconcerté. Je ne comprenais plus rien... Axel m'avait bien dit que le barman en pinçait pour moi, mais je ne pensais pas à ce point. Je me tournais alors vers Seth pour voir sa réaction...



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 32

CV
Surnom : Chien Fou d'Alban
Palier: 4
Rang: Homme de main du Général
Sam 20 Oct - 18:41

Sex on the bitch

Morgan x Seth
Aussi efficacement que les émotions de Morgan avaient su me fasciner, la douche froide fit resurgir mon second état, brûlant les restes de l'envoûtement dans un immense feu de joie. J'étais binaire : sans sentiment ou bien en colère. L'entre-deux était rare, si foutrement rare et cet enculé venait d'y mettre fin avec sa jalousie pseudo courageuse. Il se pensait brave peut-être ? Il pensait pouvoir obtenir son Morgan ainsi ? Est-ce qu'il était seulement capable de penser, hein ? Ce fils de pute voulait de l'attention ?
J'attrapai sa main aussitôt qu'il eut fini d'ouvrir sa gueule, l'enfermant dans une poigne terriblement délicate -comme s'il était un enfant stupide que l'on devait réprimer. Et ce con qui soutenait mon regard avec son air misérablement amoureux là... L'alcool bon marché s'insinuait dans mes habits aussi inexorablement que mon ire croissait.

Si tu veux marquer ton territoire, clébard, apprends à viser.

Il se dégagea d'un geste brusque. Je le laissai. Le visage joliment défiguré par la colère, il s'était penché par dessus le bar pour m'empoigner par le col de la chemise -un peu encore et nos nez se touchaient. Il me cracha au visage.

T'es que le toutou d'Alban, la putain du groupe alors connait ta place ! Va bouffer par terre et t'avise pas de me voler Morgan salaud !

Ouvrant grand les yeux, je m'approchai de lui jusqu'à pouvoir sentir son haleine de mec de bar. Comme j'avais fait tantôt avec Morgan mais cette fois, ce n'était pas de la fascination que j'avais dans le regard. Je murmurai d'une voix grave, presque enjôleuse :

C'est mignon... Morgan, t'as entendu ça ? Il est amoureux de toi.

J'attrapai la choppe vide pour la briser sur la tempe du barman. C'était un grand garçon aussi il ne fit que vaciller -pas suffisant pour le mettre KO. Oh mais je l'espérai bien. Ce serait décevant autrement. Il avait besoin d'être dressé. Je remis en place le col de ma chemise avant de venir remonter les manches et de dégager la chaise d'un coup de pied.
Ayant repris ses esprits, il envoya son poing mais un couteau s'était vite glissé dans ma main ; je fis un pas de côté et tranchai son avant bras tout en longueur. La seconde suivante, la lame était venue se ficher dans le creux de son coude. Mais il n'hurlait pas. C'était... terriblement plaisant. Me supplierait-il ? Pleurerait-il ? Me maudirait-il ? Quel son s'échapperait de ses lèvres, à l'agonie ?

Je ne pensais plus à la bière déversée, ne remarquais ni même la ronde de spectateur qui s'était formée : je ne voyais que ce sang qui tâchait un peu plus son corps tendu par la colère. Son sang, mon sang aussi que je crachai à ses coups. Une douleur vivifiante ! Dansons crétin, dansons toute la nuit et crève veux-tu ? Sois furieux, sois comme moi, que tout le bar y passe ! Et si c'est pas suffisant y a un paquet de gars ici !

Il arracha le couteau de son bras et attaqua avec. Je dansais, cognais. Mais soudainement Morgan fut derrière moi. Depuis quand ? La lame alla frôler sa joue, y laissant un sillon écarlate. J'eus un éclair de lucidité. Le calme dans l'oeil de la tempête.
Alors le combat prit fin subitement : monsieur le barman était au sol, épinglé avec mes couteaux comme un insecte prêt à être disséqué. Coudes, genoux transpercés. Je m'assis sur son bassin. Mes cheveux rouges en bataille me donnaient des airs de Méduse couronnée d'une auréole rouge.

Premier arrivé, premier servi... EH ALBAN ! Il croit peut-être que si tu crèves et qu'il est le premier à vouloir prendre la relève, ça fonctionnera !

Je glissai mes doigts dans sa bouche, allant chercher sa langue visqueuse. Il essaya de mordre. Je caressai sa glotte Il vomit, toussa. Je tirai la langue hors de sa gueule. Les Blacksuns riaient sinistrement.

La loi du plus fort ! lança un des gars du groupe d'Alban.

Et je tranchai la langue d'un geste sec. Qu'il baise Morgan, je m'en foutais royalement en fait. Je le laissai là et allai retrouver la cause de tout ce bordel d'un pas lourd ; arrivé à sa hauteur, je m'approchai pour attraper son menton avant de lui murmurer, mes hanches collées aux siennes :

Rends-moi un service et je serai ton obligé.

Le sang continuait de battre furieusement le rythme de guerre autant qu'il s'écoulait de mon front. Mais j'étais loin de me préoccuper de mes blessures.



{ Je m'exprime en Chocolate || Identité || Relations || RP }
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 80

CV
Surnom : Le Chien Errant
Palier: 4
Rang: /
Sam 20 Oct - 20:42
Sex on the bitch

Axel & Morgan

Je restais spectateur de la scène, me reculant tout de même pour ne pas être prit dedans. J'avais juste l'impression d'être un morceau de viande que deux chiens se battaient. Je n'arrivais plus à parler à cause de mes voix. Si bien, que je n'arrivais pas non plus à suivre le combat entièrement. Mes mains étaient toujours sur les oreilles et ma respiration s'accéléraient. Sur mon visage, pouvait se lire une certaine panique, alors que tous les deux se cognaient. Parfait, je n'aurais pas à rougir de mon nez abîmé par l'autre enculé de magicien. Mais peu importe les coups, les paroles ou les regards qu'ils s'échangeaient, je commençais à me perdre dans mes voix qui continuaient de murmurer. De me susurrer des mots à l'oreille comme un petit diable sur l'épaule.
Ils se battent pour toi, à leurs yeux tu n'es qu'un cul...

Sale chienne ! Tu es fier de toi ? Il suffis qu'Isaïa t'encule pour que tu les allume !

Tu n'es qu'un déchet inutile Morgan... Tu nous entend ? Tu n'aurais jamais du venir au monde.

Regarde, ton petit barman n'est pas dans une bonne posture... Oh non ! Il va se faire couper la langue, tout ça pour tes beaux yeux.

Est-ce que le vainqueur pourra te baiser ? Méfie toi de ne pas subir le même sort !

Je m'accrochais à ma tête avec mes bras, observant le spectacle que mes voix commentaient. Mon corps était crispé, je tremblais presque et je sentais la folie m'envahie, heureusement que les regards étaient tourné sur Seth qui finissait alors de couper la langue du pauvre homme. Mais c'était sa faute en même temps, il aurait dû, lui, rester à sa place. Je me sentais de plus en plus oppressé, j'avais les yeux perdu dans le vague, je ne ne le vis pas arriver, mais je sentis ses doigts. Il avait attrapé mon menton, comme pour que je le regarde. Mais j'étais complètement amorphe, l'on pourrait croire que je le regardais, mais c'est comme si mon regard observait encore au delà de Seth, comme si je pouvais vois à travers lui.

Par réflexe, je portais mes mains à ses hanches quand il les colla aux miennes, comme pour trouver un peu de stabilité, comme pour m'accrocher à quelque chose. J'étais dans la phase où j'étais perdu, viendrait bientôt celle de la violence non contrôlée. J'écoutais sa demander, je répondis d'un ton complètement blasé, neutre, comme si ça ne m'intéressait pas.

-"Qu'est-ce que tu veux ?"

Je savais déjà quoi lui demander en contrepartie. Mes mains se resserrèrent sur ses hanches, mes ongles se plantant dans sa peau. J'avais besoin de sang, de griffer, de mordre. Je devais attaquer. je le fixais alors enfin droit dans les yeux, un sourire carnassier sur les lèvres.

-"Quoi que tu demandes, j'accepte et j'ai déjà ta contrepartie en tête..."

De l'insouciance ? Non, de la folie. Je ne savais pas du tout à quoi m'attendre avec lui, je savais simplement ce que je désirais qu'il fasse. Ce que j'allais lui demander ne serait pas trop compliqué et plutôt sérieux. Et il avait intérêt à être mon obligé, comme il le dit. Ma tête bascula légèrement en arrière, comme pour profiter de tous le bordel qu'il y avait à l'intérieur.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 32

CV
Surnom : Chien Fou d'Alban
Palier: 4
Rang: Homme de main du Général
Sam 20 Oct - 21:29

Sex on the bitch

Morgan x Seth
Sa voix avait changé. Ses voix aussi ? Le sang, l'alcool, l'envie, tout se battait et se confondait dans mon esprit tandis que je fixais ses yeux avec la même folie teintée d'un désir belliqueux. Et si j'avais pu calmer un peu ma violence, elle semblait encore inassouvie chez Morgan... Intacte. Immense. Je mordis son sourire pour sceller le contrat.

Dégagez, lançai-je au reste de la salle.

Les nouveaux n'avaient pas attendu pour décamper, ne préférant pas être victime du chien d'Alban qui semblait avoir la bénédiction de ce dernier ; les autres suivirent bientôt non sans lancer quelques railleries ou quelques regards perplexes. Pour ce qui est du Général, lui, attendit qu'il n'y ait plus Morgan, le barman, lui et moi. Les orgies comme toute autre activité de groupe, c'était le délire les Reds, pas des Blacks.

Manque pas le rendez-vous demain matin, fit-il d'un ton amusé, avant de partir.

Je serrai les dents. Je le tuerai, bien plus tôt que prévu. Et je mordis la nuque découverte de Morgan jusqu'au sang, pour le faire revenir à moi... Je le voulais contre moi. Pas avec ses voix. Et cette odeur de bière qui devenait entêtante, insupportable... Comme si l'autre connard m'avait pissé dessus. Je dévorai la moindre parcelle de peau présentée à ma bouche carnassière avec impatience, grognant quand ses ongles se perdaient dans une de mes plaies, haletant d'un souffle rauque contre son cou.

Mhh..!

Je me raidis mais sans arrêter de goûter Morgan de ma langue autant que de mes dents, je passai une main sous ses fesses pour le soulever et le déposer près de l'insecte encore au sol. Il gémissait... de douleur, de frustration ? Son regard ne nous quittait pas. Et j'y comptais bien. Je dégainai un de mes couteaux pour déchirer le haut de l'albinos et me débarrasser de ma chemise trempée dans le même mouvement. Je grognai à son oreille, le souffle rendu court par l'impatience :

Il t'aime tant Morgan... Tu devrais l'en remercier non ?

Je m'en foutais qu'il l'encule, qu'il le tue, qu'il veuille se faire baiser juste au dessus de l'autre ; tout m'apparaissait salvateur dans le maelstrom d'émotions qui me déchirait. Et rien que cela, c'était délicieusement bon.



{ Je m'exprime en Chocolate || Identité || Relations || RP }
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 80

CV
Surnom : Le Chien Errant
Palier: 4
Rang: /
Sam 20 Oct - 22:54
Sex on the bitch

Axel & Morgan

Je le laissais mordre mes lèvres, sans la moindre réaction. Je ne captais même pas qu'il avait demandé à tout le monde de partir, je ne les vis pas non plus quitter la salle. C'est seulement quand je sentis sa morsure au niveau de ma nuque que je commençais doucement à me réveiller, comme si la douleur me rappelait à l'ordre. Je gémis même légèrement de plaisirs, cette douleur était si bonne, si enivrante. Je me demandais pourquoi est-ce que Seth avait besoin de moi. Je réalisais alors qu'il n'y avait plus que lui et moi... Ainsi que le barman au sol. Depuis quand ? Comment ? Je ne comprenais plus rien, alors qu'il me soulevait par les fesses pour me déposer au sol, juste à coté de l'homme blessé. Je ne comprenais pas, mon cerveau était comme déconnecté, je n'entendait même plus les voix dans ma tête, elles étaient toujours là, toujours présente à faire du bruit... C'était comme si quelqu'un de muet essayait de communiquer avec vous en vous touchant. Vous le sentez, mais vous ne le comprenez pas forcément. Là c'était plutôt un méli-mélo de pensée et d'idée qui germaient dans mon esprit déjà perturbé. J'avais donc tourné la tête vers le barman, l'observant, oubliant presque Seth qui était entrain de découper mon haut avec son couteau.

Je plongeais alors mes yeux dans celui de l'homme à terre. Je pu y lire tout un tas d'émotion, de la frustration, de la colère, de l'amour ? Je ne savais pas trop pour le dernier, c'était assez difficile pour moi. Mais il y avait tellement d'élément dans son regard, qu'il était difficile de le quitter. Il souffrait terriblement, mais ce n'était pas les blessures physiques qui lui faisaient le plus mal. Non, c'était de moi voir allongé ainsi, un autre homme au dessus de moi, entrain de toucher mon corps. Les paroles de Seth parvinrent jusqu'à mon cerveau, le remercier ? Pourquoi ? S'il le disait c'est que ça devait être vrai. C'est comme si Seth avait remplacé mes voix pendant un instant, qu'il pouvait avoir le contrôler entier sur mon esprit et sur mon corps.  

-"Vous avez raison... Je devrais le remercier..."

Je répondis à Seth, comme si je répondais à mes voix, avec distance. J'étais comme un pantin qui répondait à celui qui le manipule. Je continuais alors de regarder l'homme allongé à coté de moi, n'ayant pas conscient de la présence de Seth, je la sentais oui, il était là. Mais c'est comme si c'était normal, comme s'il avait toujours été là. Je vins alors glisser ma main sur la joue de l'homme complètement éperdument amoureux de moi et je la caressais.
Regarde cet homme pathétique, il pleure car Seth va te baiser devant lui ?

Je ricanais alors à cette idée.
Il est faible Morgan, tu devrais le tuer, les faibles n'ont pas leur place ici... Demande à Seth.


-"Merci de m'aimer, mais je pense sincèrement que ta place n'est pas parmi nous, mais parmi les morts, ceux qui sont faibles... Qu'est-ce que vous en pensez ?"

Je m'adressais à Seth et à mes voix, je le vouvoyais, ce qui était plutôt étrange non ? Mais je ne lui avais toujours pas accordé la moindre importance, restant fixer sur le barman qui avait l'impression que son cœur allait exploser à cause de la douleur. Il fallait le comprendre, l'homme dont il était éperdument amoureux venait de lui dire que ce serait mieux s'il était mort. Il continuait alors de chialer, je lâchais un soupire agacé.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 32

CV
Surnom : Chien Fou d'Alban
Palier: 4
Rang: Homme de main du Général
Dim 21 Oct - 0:06

Sex on the bitch

Morgan x Seth
Je le dévorais des yeux, éperdument pris d'une douce folie : son regard était lointain, à nouveau, un peu plus loin encore. Son esprit semblait vaciller... Et le moindre de ses gestes ne paraissait pas être ceux de l'albinos paumé que je croisais de temps en temps au bar. Je tenais Morgan entre mes mains, mais un Morgan qui avait terriblement conscience de tout et qui s'était abandonné à ses voix. Qui les avait fait siennes. Qui riait avec une facilité enfantine. Un Morgan plein d'une vie qui me touchait bien plus que je ne l'aurais pensé. J'en oublias mes craintes.
Un Morgan ô combien plus magnifique.

Tu as raison. Offre-lui la mort...

Je léchai les traces de sang que j'avais laissées sur le corps de l'albinos, comme pour préparer un précieux objet à être utilisé -ou peut-être le remercier simplement. Le goût de ces sentiments effaça le voile rouge qui était venu obstruer mes pensées, petit à petit. Je ne cessai de murmurer.

Une longue et délicieuse agonie...

Chacun de ses rires, si légers, savaient me rendre un peu plus euphorique et sa voix laissait d'assourdissants échos dans le vide qui m'emplissait. Et pourtant, il s'ouvrait à moi. Il me partageait son monde, sa vitalité, l'accueillait au sein de son étrange collocation. Je ne pouvais empêcher un sourire d'étirer mes lèvres.
Mon couteau dansa de nouveau et cette fois, alla faire sauter le bouton du pantalon du barman, puis celui de Morgan, et enfin, le mien. Je plantai l'arme à côté de l'oreille de l'insecte.




{ Je m'exprime en Chocolate || Identité || Relations || RP }
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 80

CV
Surnom : Le Chien Errant
Palier: 4
Rang: /
Dim 21 Oct - 0:45


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 32

CV
Surnom : Chien Fou d'Alban
Palier: 4
Rang: Homme de main du Général
Dim 21 Oct - 1:31



{ Je m'exprime en Chocolate || Identité || Relations || RP }
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 80

CV
Surnom : Le Chien Errant
Palier: 4
Rang: /
Dim 21 Oct - 3:50


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 32

CV
Surnom : Chien Fou d'Alban
Palier: 4
Rang: Homme de main du Général
Dim 21 Oct - 5:42



{ Je m'exprime en Chocolate || Identité || Relations || RP }
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 80

CV
Surnom : Le Chien Errant
Palier: 4
Rang: /
Dim 21 Oct - 20:28


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 32

CV
Surnom : Chien Fou d'Alban
Palier: 4
Rang: Homme de main du Général
Lun 22 Oct - 0:24



{ Je m'exprime en Chocolate || Identité || Relations || RP }
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 80

CV
Surnom : Le Chien Errant
Palier: 4
Rang: /
Lun 22 Oct - 1:04


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 32

CV
Surnom : Chien Fou d'Alban
Palier: 4
Rang: Homme de main du Général
Lun 22 Oct - 2:21



{ Je m'exprime en Chocolate || Identité || Relations || RP }
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 80

CV
Surnom : Le Chien Errant
Palier: 4
Rang: /
Lun 22 Oct - 2:52


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 32

CV
Surnom : Chien Fou d'Alban
Palier: 4
Rang: Homme de main du Général
Lun 22 Oct - 3:57



{ Je m'exprime en Chocolate || Identité || Relations || RP }
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 80

CV
Surnom : Le Chien Errant
Palier: 4
Rang: /
Mar 23 Oct - 0:05


Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternally :: Quartier Sud :: QG des Blacksuns :: Rez-De-Chaussé :: Bar et Salons-
Sauter vers: