Aller en haut
Aller en bas


Forum RP [Lime - Lemon (hide) - Déconseillé aux mineurs]
 

 :: Quartier Sud :: Zone Abandonnée Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sous le couvert de la nuit... [PW Thomas] TERMINÉ

avatar
Messages : 152

CV
Surnom : Black Rabbit
Palier: 7
Rang: Escouade d'intervention
Mar 18 Sep - 3:56


Sous le couvert de la nuit...

Thomas x Dwight
Humant l'air, je réprimais difficilement un frisson. L'atmosphère était lourde et surtout saturée des effluves métalliques du sang. Je n'avais jamais apprécié ce coin-là d'Eternally : trop dangereux et surtout, trop proche du QG des Blacksuns. Mais ce soir-là, je ne pouvais pas fuir. Une escouade avait été dépêchée pour aller sauver un des nôtres qui avait disparu il y a déjà deux jours ; les témoignages étaient contradictoires mais la majorité tendait à désigner cet endroit comme le dernier lieu où il avait été aperçu...
Je remontai le col de mon uniforme jusque sous mon nez. Glissai un regard en coin. Nous étions une dizaine, et il avait fallu que Thomas en fasse partie. J'aurai préféré Aaron dans ces circonstances mais je n'allais pas chipoter maintenant. Le sauvetage était plus important.

L'équipe était hétéroclite : un chef de groupe, d'excellents combattants, un gars qui s'y connaissait en pièges, des transporteurs. Je connaissais la plupart des visages, mais encore novice, je n'avais encore jamais eu l'occasion d'intervenir à leurs côtés -seul Thomas m'était familier sur ce point.
Le chef du groupe était un candidat au poste de lieutenant, aussi devions-nous nous sentir plutôt rassurés. Il semblait en tous cas connaitre le terrain, au vu de ses instructions ; d'une main, il nous indiquait la direction à prendre, le rythme à suivre. Et pour le moment, tout se passait bien. Nous avions pu avancer jusqu'au cœur du territoire des Blacksuns.

Les bâtiments en ruine s'élevaient vers le ciel nocturne comme des cadavres de quelque monstre, suppliant la lune d'épargner leur vie. C'était un cimetière de béton fascinant, où la nature reprenait ci et là ses droits, entre deux canettes de bière recouvertes de mousse. Et telle une cohorte de fourmis, nous avancions prudemment dans une procession silencieuse.

Je restai à l'affût. Même si j'avais confiance en mes compagnons, j'avais encore du mal à leur accorder une confiance aveugle : mon instinct m'était plus rassurant. Nous avions reçu l'interdiction de communiquer oralement. Seuls la gestuelle était autorisée pour communiquer. Ce qui ne m'arrangeait pas, puisque je n'avais commencé à apprendre tous les signes que récemment. M'enfin. Ça ira !

Un signe du chef nous arrêta net : il avait repéré quelque chose. Mais quoi ? Je détestais cette situation. Je voulais savoir. Un ennemi ? Un animal ? Un campement ? Un piège ? Ah non, fausse alerte. Je soupirai, attirant aussitôt des regards assassins. Pardon. Pas de bruit, compris...
Déjà trois heures que nous avions quitté notre territoire... Ça commençait à être fatiguant de faire justice...



{ J'parle en Firebrick || Mon CV || Mon journal intime || RP ♥️ ♥️ ♥️ }
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 59

CV
Surnom :
Palier: 5
Rang:
Mar 18 Sep - 10:53

Sous le couvert de la nuit

ft.Dwight & Thomas

Informations.

Cela faisait deux jours, deux jours qu’un membre des greens avaient disparu. Une enquête avait été faite, des personnes avaient témoigné et tout cela mener à  la zone abandonnée des Blacksuns. Une équipe avait donc été formée afin de se rendre à cet endroit pour tenter de trouver ce gars disparu. Thomas faisait partis de l’équipe, une dizaine de gars l’accompagné et son filleul Dwight se trouvait également là. Les choses qui s’étaient passés entre eux se trouvaient toujours dans sa mémoire, mais il n’y  faisait pas attention, il devait se concentrer pour cette intervention et protéger son filleul. Il passa une main sur l’arête de son nez en soupirant, l’odeur qui émanait de cet endroit le dégoutait, l’odeur de sang lui retournait les organes. Il n’avait jamais aimé ce genre d’odeur mais la situation oblige, il devait se retenir de marmonnait de dégoût.

Dans ce genre d’intervention, tout le monde devait rester silencieux, surtout dans le territoire des Blacksuns, ce ne sont pas les plus aimables qui soit. Personne ne parlait, la communication gestuelle était de mise et le silence rajoutait à l’atmosphère glauque de l’endroit. Les yeux vairons de Thomas se déposèrent sur l’homme à la tête des opérations, il ne le connaissait pas personnellement, mais il était un candidat pour devenir lieutenant. Cela lui suffisait amplement pour avoir confiance, il ne mettra cependant pas sa vie entre ses mains.

Pour dire vrai, outre Dwight, il ne faisait pas confiance aux autres. Cela faisait déjà 3 heures que la petite troupe avait quitté le territoire des greens, l’intervention n’avançait nullement et cela ennuyé fortement Thomas. Lorsque le chef s’arrêta pour une fausse alerte, un sourire au coin de lèvre s’afficha lorsque son filleul soupira ce qui lui attira le regard des autres. Apparemment il n’était pas le seul à s’ennuyer, le green voulait de l’action et ce n’était pas réellement le cas actuellement.

Ils se remirent en marche, les yeux vairons du jeune garçon regardaient autour de lui, à l’affut du moindre indice. Ses pensées allaient de droite à gauche, il réfléchissait sur le garçon ayant disparu. Il ne l’avait jamais vue, enfin peut-être l’avait-il croisé une ou deux fois, mais rien qui l’ont marqué. Pourtant, il ne pouvait s’empêcher à la Madness, peut-être qu’il était allé là pour se tuer…  Il était presque persuadé que la troupe aller le retrouver mort dans une ruelle, tué par arme blanche, par balle ou parce qu’il a sauté d’un toit.

La petite troupe s’arrêta, relevant les yeux, il remarqua que le chef s’était stoppé. Il fronça légèrement, qu’est-ce qu’il y avait ? Thomas, grognant doucement, s’approcha de Dwight en comprenant que quelque chose n’aller pas. Ses yeux regardèrent dans une ruelle et il fronça soudainement en voyant une silhouette apparaître dans la ruelle se trouvant à côté de lui. L’obscurité n’aidait pas réellement mais il comprit rapidement que c’était certainement un gars qui savait parfaitement ce que des greens faisaient là. Il pouvait même savoir où était le gars qui avait disparu, ou son cadavre. Il grogna en gardant ses yeux fixés sur la silhouette alors qu’il posait une main sur le dos de Dwight pour le faire avancer afin qu’il ne soit pas dans l’entrée de la ruelle où se trouvait la silhouette. Une fois cela fait, il s’avança également pour s’approcher du chef mais celui-ci le stoppa d’un mouvement de main. Plusieurs silhouettes était apparu, certaines étaient posés sur les ruines et quelques-unes arrivées par les ruelles. Il regarda rapidement Dwight en se remettant à sa place à côté de lui.

« Reste près de moi, ça va surement devenir dangereux. »

Il était son filleul, le temps de sa formation il devait le protéger.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 152

CV
Surnom : Black Rabbit
Palier: 7
Rang: Escouade d'intervention
Mar 18 Sep - 23:31

Sous le couvert de la nuit...

Thomas x Dwight
J'avisais la silhouette solitaire puis mon chef ; s'il s'était arrêté, la raison était sans doute une menace plus importante que ce gars. Sinon il ne nous aurait jamais stoppé ainsi, la moitié de la troupe à découvert par la ruelle qui nous jouxtait. Il était loin d'être inexpérimenté... Mais Thomas semblait perdre son sang froid. Je ne réagis pas à son invective, préférant suivre les instructions et surtout, ne pas rompre plus que nécessaire la formation.
Une poignée de secondes avait été suffisante pour nous retrouver face à une dizaine d'opposants. Nous étions peut-être même encerclés. Ou peut-être que nous avions été suivis depuis bien plus longtemps ? Je fermai la main autour du manche de mon sabre. Les leçons d'Aaron me revenaient progressivement mais malgré mon calme apparent, ma paume était moite. Je serrai le poing.

Un des gars se laissa tomber de son perchoir pour avancer vers notre chef, le pas nonchalant. Il jouait avec un poignard d'une main, l'autre restant cachée dans une des poches de son épais manteau. Une autre arme ? Des punaises ? Du sable ? Je fronçais les sourcils. S'il attaquait, je réagirai. On verra pour les réprimandes après.

Je sais pas ce que vous avez les Verts, à vous prendre pour le petit chaperon rouge. C'est pas une forêt où cueillir des champignons ici.

Notre chef ne répondit pas, préférant lui laisser la liberté d'annoncer ses intentions et surtout, de commettre la première erreur. L'autre ne moucha pas face à ce silence et continua tranquillement d'avancer. La lame dansait entre ses doigts. Il était habile.

T'auras compris. Nous sommes les loups, mes mignons. Dégagez, peut-être que vous survivrez...

Pour toute réponse, le chef dégaina une petite hache de fortune d'une main et une dague de l'autre. Un sourire vint déformer les traits du Blacksun. Tous mirent pied à terre. La voix de notre chef perça le froid de la nuit.

GreenLaws !

Avec un temps de retard, je dégainai mon sabre. La présence de Thomas aurait pu être rassurante, s'il n'avait pas déjà commis deux erreurs avant que le combat ne commençât. Nous étions supérieurs en nombre... mais nous avions le désavantage du terrain. J'avais exploré une grande partie de la ville, cependant, je n'avais jamais encore mis les pieds par ici : trop dangereux.
Et finalement, je me demandais si c'était pas une connerie de venir aider un camarade, pour tous y passer en fin de compte.

Mais nous n'avions plus le temps d'y réfléchir.



{ J'parle en Firebrick || Mon CV || Mon journal intime || RP ♥️ ♥️ ♥️ }
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 59

CV
Surnom :
Palier: 5
Rang:
Sam 22 Sep - 18:29

Sous le couvert de la nuit

ft.Dwight & Thomas

Informations.

Thomas avait gardé ses yeux posés sur l’homme le plus proche de lui, faisant attention de rester près de la formation tout en gardant Dwight dans son champs de vision. Bien qu’il y avait d’autres Greens pouvant faire en sorte qu’il ne meurt pas, il n’avait pas totalement confiance en eux, à ses yeux, Dwight était plus important pour lui que les autres. Bien sûr, il défendra les autres si cela est nécessaire, il ne se pensait pas plus fort que les autres, mais bon, c’est au cas où.

Il n’avait pas bougé jusqu’à entendre le signal du chef d’intervention et sortis un poignard de l’intérieur de sa veste. L’homme en face de lui était également armé d’un couteau, il était plus grand que lui mais cela n’était pas un problème à ses yeux. Dans le complexe militaire où il a grandis, il a appris à se battre contre une personne armée d’un couteau… Il savait se battre en même temps à main nu et avec un couteau. Ses doigts se serrèrent sur la poignet du poignard et grogna brusquement quand l’homme s’élança vers lui en tenant son couteau.

Attrapant le bras de Dwight, il le tira derrière lui, au centre de la formation afin qu’il reste en sureté. Thomas lui faisait confiance, mais il avait également peur de le voir mourir sous ses yeux sans pouvoir rien faire. Malgré ce qui c’était passé la dernière fois dans sa chambre, malgré le fait qu’il avait refusé ses sentiments, il continuait à l’aimer même maintenant et refuser de le voir mourir sans avoir rien fait pour le protéger. Pas comme avec Ryder.

Lorsque l’homme fut assez proche de lui, Thomas se décala rapidement pour l’attraper par le poignet ayant le couteau, l’attrapa par la nuque avec rapidité et tournoya sur lui-même tout en le tenant pour le faire tomber sur le ventre. Il tordit son bras derrière son dos et posa son genou pour l’immobiliser sous lui, s’asseyant sur son dos. Il attrapa le couteau pour le mettre dans sa veste en grognant et regarda Dwight en souriant légèrement.

« Attrapa la corde dans mon sac s’il te plait. »

Ce qu’il venait de faire était assez facile, c’était une méthode simple pour désarmé un adversaire armé mais aussi pour le mettre au sol afin de l’immobiliser.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 152

CV
Surnom : Black Rabbit
Palier: 7
Rang: Escouade d'intervention
Sam 22 Sep - 19:21

Sous le couvert de la nuit...

Thomas x Dwight
Tenant la lame en biais, ainsi qu'Aaron m'avait enseigné, je me restais prêt à réagir avec mon pied d'appui ; même si l'adversaire de Thomas semblait concentré sur lui, nous étions en mêlée et comme pour toute rixe... eh bien on s'en foutait royalement des convenances. Et chacun tapait sur le gars à sa portée. Je trancherai dans le tas comme dans du jambon !
Soudain, alors qu'un adversaire approchait, une traction me fit reculer gauchement, brisant par la même occasion ma garde. Je fusillai Thomas du regard. Encore il m'aurait évité un coup, je comprendrais, mais c'était simplement... pour me mettre à l'abri ? Le Blacksun ne me visait même pas !

Je suis pas une putain de princesse !

Je me dégageais brusquement mais sans y mettre plus de force que nécessaire, juste à temps pour parer de la capuce un coup de couteau. Je serrai les dents. Je n'avais pas plus le luxe de me préoccuper de mon parrain sentimental et me concentrai sur mon propre combat. Je ne crèverai pas comme une petite chose fragile. J'étais devenu Dwight pour cette unique raison.
Je ne vis que du coin de l'oeil la résolution de l'affrontement de Thomas -et c'était déjà risqué. Mon adversaire était bien plus expérimenté que moi, et avec ce sabre, j'étais en désavantage certain. Il aurait fallu que je reste aux abords de la formation et non au centre où me défendre impliquait de blesser par mégarde un allié. Je me défendis tant bien que mal, me contentant de jouer de la capuce plutôt que de la lame.

Pas le temps Thomas, va falloir te débrouiller !

Parant coups après coups, j'essayai de le faire reculer afin de regagner un espace plus dégagé ; mais le bouge devinait mes intentions sans peine et se jouait avec facétie de coups d'estoc agressifs. Et ma poigne faiblissait. Chaque impact contre la coquille du sabre se prolongeait dans mes doigts, mon poignet. Je ne tiendrai pas longtemps... Je serrai les dents.
Un sourire triomphant sur les lèvres, le Blacksun m'acculait de plus en plus jusqu'à ce que je ne le fauche du pied. Et un autre coup bien ajusté à la tête le mit KO. Haha ! Il a cru que j'étais un lapin bretteur ! Je suis un lapin fourbe monsieur ! J'en profitai aussitôt pour m'extirper du centre de la formation et regagner ses bords en bondissant, esquivant.

C'était un joli bordel dans lequel je ne savais plus trop où se trouvait ce crétin de Thomas... Le sourire aux lèvres, je revins dans la mêlée.



{ J'parle en Firebrick || Mon CV || Mon journal intime || RP ♥️ ♥️ ♥️ }
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 59

CV
Surnom :
Palier: 5
Rang:
Mar 25 Sep - 15:35

Sous le couvert de la nuit

ft.Dwight & Thomas

Informations.

Un grognement passa entre ses lèvres lorsque, du coin de l’œil, il vit Dwight commencer à se battre avec un autre gars. S’il avait pu, il aurait demandé à quelqu’un d’autre de s’occuper du gars qu’il avait sous lui et serait allé l’aidé, mais il devait lui faire confiance. Il n’était pas rentré chez les greens pour rien et encore moins dans le groupe d’intervention. Il savait se battre, Thomas savait qu’il s’était entraîné avec l’un des membres qui était doué, de toute façon il n’était pas loin de lui et il pourrait rapidement réagir au moindre problème.

C’est avec sa main libre qu’il attrapa son sac et l’ouvrit rapidement pour en sortir une corde. Il attacha rapidement les mains de l’homme en soupirant et lia également ses pieds afin d’être sûr qu’il ne bouge pas. Il se redressa afin de regarder les autres membres, certains avaient déjà neutralisés leurs adversaires, cependant, l’un des greens était assis contre un mur, la main posée sur l’un de ses bras. Des filets rouge coulait d’entre ses doigts, il était blessé.

Se levant rapidement, il attrapa de nouveau son sac pour s’approcher de son collègue. Il avait le minimum pour soigner des coupures dans son sac, l’homme retira sa main de son bras, dévoilant sa blessure. Elle était sans gravité, la coupure était assez profonde mais il suffisait seulement de mettre un bandage dessus afin d’arrêter le saignement, cependant il ne pouvait pas le soigner ici. Même si les hommes les ayant attaqués étaient soit occupés avec les autres greens, soit déjà neutralisée, Thomas n’était pas persuadé qu’ils étaient les seuls à savoir qu’ils étaient là.
Il attrapa donc son collègue en glissant un bras sous le sien pour le soulever et allant dans le centre de la formation, puisqu’ils étaient entourés par les autres greens, il pouvait prendre son temps pour le soigner. Après avoir versé un peu d’eau sur l’entaille, il enroula un bandage autour, un air concentré sur le visage. Il parla quelques secondes avec le blessé, son naturel air froid sur le visage, avant de se lever pour rechercher Dwight.

Il regardait de partout, recherchant les oreilles de lapin qui était celle de son filleul. Souriant en les voyants, il s’approcha de lui jusqu’à être en face de lui, il croisa les bras en le regardant dans les yeux.

« Apparemment tu t’es bien débrouillé, bravo Dwight. »

Il était fier, l’inquiétude qu’il avait connu il y a peu avait disparu, son filleul était un Green après tout. Tournant les yeux, il regarda le chef de l’opération neutraliser la dernière personne encore debout. Ils avaient réussie à combattre l’ennemi, ce qui était très bien puisque la mission qu’ils avaient n’était pas encore terminée. Attrapant son sac, il le balança sur son dos en baillant légèrement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 152

CV
Surnom : Black Rabbit
Palier: 7
Rang: Escouade d'intervention
Mer 26 Sep - 1:05

Sous le couvert de la nuit...

Thomas x Dwight
La pointe de mon pied heurta le gras d'un derrière et la seconde suivante, le pauvre gars se tordait de douleur par terre, m'injuriant avec véhémence. Je ris. C'était un des derniers Blacksuns et comme les deux autres, il ne s'était pas attendu à ce coup tordu. Les cours d'Aaron montraient leur utilité : à connaître les conventions, on les contourne bien plus aisément.
Je m'assis sur le petit gars, l'ignorant et lâchai un soupir. J'étais un peu fatigué quand même. Agiter ce sabre en bois consommait bien plus d'énergie qu'un coup de pied bien placé... mais c'est vrai qu'il m'avait sauvé la vie. Enfin évité de la casse. Le principal est que je puisse le retourner à mon maître en état d'usage !

Je m'allongeai sur mon prisonnier, attendant que les derniers adversaires soient neutralisés. Moi je me reposerai ! Peut-être que je devrais rejoindre les archives... Le groupe d'intervention, c'était rigolo, mais vraiment crevant. J'étais certain de me retrouver avec des courbatures du feu de dieu demain matin si ce n'est ce soir. Puis il y avait Thomas. Je passai une main dans mes cheveux ébouriffés. MAH ! Je préférais quand c'était simple...
En parlant du loup...

Merci parrain ♥️ Et je suis même pas blessé !

Je souris à pleines dents, fier. Mais mon captif remuant sous mes fesses, je me détournai de Thomas pour le regarder. Il avait l'air un peu grognon et le nez plein de saleté. Ça lui donnait un air de bichette urbaine, c'était franchement marrant. Alors je lui attrapai les joues et les tirai :

Arrête de bouger ou je te fais un truc génial !

C'était la pire menace et j'entendis un de mes collègues se fendre d'un juron. Lui en avait fait les frais et savait donc à quoi s'attendre... au contraire de ce petit gars là. Qui avait bougé de plus belle. Je lâchai donc ses joues pour aller foutre deux doigts dans son nez. Assez profondément pour qu'il lâche un cri de douleur. Et là, PAF, un bisou ! Quelques secondes plus tard je lui grattouillai la tête.

Ashley, Bron, Smith ! Ramenez ces gars au QG avec votre partenaire. Le reste, on continue !

La voix du chef avait été claire mais pas assez forte pour se faire entendre de tout le voisinage ; nous n'avions pas plus de risques de nous faire remarquer que les bruits du combat n'avaient déjà signalé notre présence. Mais comme aucun nouveau Blacksun ne s'était pointé, nous pouvions espérer être de nouveau tranquilles... un peu.
Je confiai donc mon prisonnier à Bron, non sans lui tapoter la joue avec un large sourire. Le pauvre avait les yeux larmoyants. J'essuyai ma main sur le pantalon avant de rejoindre l'escadron d'un pas sautillant.

Nous reprîmes notre avancée entre les bâtiments en ruine, sans accorder un regard aux effets qui auraient pourtant pu être troqués contre une pièce de bœuf ou un vêtement de laine. Je soupirais de dépit. Mais bientôt, un vrombissement tut mes regrets. Devant nous, un haut building couvert ci et là de pièces de métal où s'esquissaient des traces de balles et d’éraflures, tout comme sur les vitres. Une seule entrée s'ouvrait en son centre et ses larges portes noires n'inspiraient vraiment rien d'accueillant.
Je retins ma respiration. Si je ne l'avais déjà vu, j'aurai été certain de faire face au QG des Blacksuns ; mais ici se dressait un autre bastion. Si notre compagnon était là dedans... La rixe de tantôt paraîtrait être une petite dispute de gamins comparé à ce qui nous attendait.

Je serrai ma poigne de mon sabre, de mes mains moites. Là, comme rarement, j'étais franchement pas rassuré.



{ J'parle en Firebrick || Mon CV || Mon journal intime || RP ♥️ ♥️ ♥️ }
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 59

CV
Surnom :
Palier: 5
Rang:
Mer 26 Sep - 20:44

Sous le couvert de la nuit

ft.Dwight & Thomas

Informations.

Ses yeux vairons regardaient le bâtiment devant lui alors que ses lèvres laissaient passer un soupir. Il n’aimait pas ce genre de bâtiment lorsqu’il avait une telle mission, bien qu’ils étaient nombreux malgré le fait que 6 d’entre eux étaient retournés au QG, il savait que cela était possible que des Blacks se trouvaient là-dedans. Il tourna légèrement ses yeux pour regardait Dwight, il devait continuer à faire attention à lui, de toute façon, même s’il aurait voulu l’ignorer, il ne le pouvait pas. Après tout ce qui s’était passé la nuit où il était venu dans sa chambre en pleurant, il n’arrivait pas à oublier les choses qu’ils s’étaient dites et les gestes qu’il y avait eu. Il n’avait pas réussis à l’ignorer, mais le fait de rester près de lui en tant que parrain lui suffisait amplement, même s’il ne devait plus voir ce visage dissimulé par son masque, il resterait gravé dans sa tête.

Il tourna les yeux lorsque la petite troupe se remit en marche, regardant froidement devant lui. Il rangea son poignard dans sa veste et soupir sans faire de bruit. Le bâtiment était sur plusieurs étages, pourtant Thomas savait qu’au rez de chaussée, il ne trouverait certainement rien. Si les Blacks ayant capturés leur compagnon étaient, ne serait-ce, qu’un peu intelligent, ils ne l’auraient pas mis au rez de chaussée. Etant donné que cela est beaucoup plus simple de s’enfuir par une fenêtre qui est rez de chaussée que par une fenêtre au troisième.

La petite troupe passa les portes et le chef fit stopper les autres. Thomas regardaient autour de lui, il se trouvait dans un grand passage, des couloirs partaient dans différentes directions et ils couvraient certainement tout le rez de chaussée. C’était certainement les mêmes dispositions partout dans l’immeuble et ils vont devoir tout fouillés. Rien que le fait de penser à cela faisait soupirer intérieurement l’homme qui posait ses yeux vairons sur le chef qui prit la parole, parlant doucement.

« Nous allons nous séparer. »

Il déclara le prénom des quatre hommes qui allaient fouiller le rez de chaussée, puis vint ceux qui aller fouiller le deuxième étage, puis le troisième et enfin le quatrième. Etant donné que Dwight était son filleul, Thomas se retrouva avec lui avec deux autres gars, ils devaient fouiller le troisième étage. Il s’approcha donc du lapinou, les mains dans les poches et écouta les explications du chef.

« Si quelqu’un trouve l’homme, qu’il appelle les autres avec les talkie-walkie. Même chose si un groupe se trouve face à un trop nombre d’adversaire. Vous devez un maximum éviter les combats avec des personnes beaucoup plus nombreuse que vous. Si le combat n’est pas contournable, alors faites en sorte de réussir. Maintenant on se sépare »

Remettant correctement son sac sur son dos, il regarda Dwight avec un sourire et suivit ses deux autres collègues qui étaient dans son groupe. Il savait très bien que cette mission allait certainement être ponctué, pour lui, de pointe d’inquiétude concernant l'idiot de lapin qui se trouvait derrière lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 152

CV
Surnom : Black Rabbit
Palier: 7
Rang: Escouade d'intervention
Mer 26 Sep - 23:12

Sous le couvert de la nuit...

Thomas x Dwight
À cet instant, je ne savais pas si je devais me réjouir d'être avec Thomas ou plutôt m'en inquiéter. Il semblait plus distrait qu'à son habitude. Depuis que j'étais son filleul, je n'avais pas encore eu l'occasion de faire des erreurs aussi évidentes. Et en fin de compte, je craignais en être l'origine. Ou peut-être était-ce trop prétentieux de ma part ?  Il faudra que nous parlions, après cette intervention.

Cette résolution bien ancrée dans l'esprit, j'avançais avec mon groupe. L'étage était désert, ou du moins en apparence. Ce qui était étrange, c'était plutôt l'absence totale de bruit. Comme si personne n'était là. Peut-être qu'au final, il ne s'agissait que d'un autre bâtiment en ruine, un ancien QG peut-être ?
Je remerciai la providence de nous avoir tapissé le couloir d'une moquette encore assez épaisse pour couvrir le bruit de nos pas. En revanche, le bruit de ma respiration me parvenait comme... terriblement peu discrète. Assourdissante. Et comme pris dans un cercle vicieux, m'en rendre compte accélérait mon rythme cardiaque, m'amenant à respirer plus encore...
Je serrai le pommeau de mon sabre. C'était comme un talisman à cet instant, pour ne dire une peluche. Nous n'aurions pas été dans cette étrange relation, Thomas aurait sans doute fait les frais de mon appréhension. Mais j'avançais, bien décidé à me montrer courageux. Ou téméraire. Bordel.

En écho à cette pensée, nous parvînmes à une deuxième porte. La première n'avait donné que sur une salle sombre, mais surtout vide et couverte de poussière. Je priai pour que celle-ci soit identique... Celui qui menait le groupe, Ivan, nous fit un signe de la main : il allait ouvrir. Inconsciemment, je me rapprochai de Thomas. Mon cœur battait l'enclume, follement. Il actionna la poignée d'un geste rapide mais silencieux. La porte s'ouvrit.

Rien.

Ivan et son coéquipier jetèrent un coup d’œil rapide à l'intérieur pendant que nous surveillions le couloir ; ils en ressortirent, hochant négativement de la tête. Nous reprîmes notre avancée méthodique. J'étais à la droite de Thomas, étant donné que mon arme avait besoin d'espace pour être dégainée et que j'étais moi-même droitier. Nous étions côte à côte et je ne pus m'empêcher de lui jeter un regard, soucieux.

Soudainement, une main vint se plaquer sur ma bouche, me tirant violemment en arrière par la même occasion. Je n'avais pas eu le temps d'alerter mes coéquipier que déjà, j'encaissai un coup dans le thorax, suivi d'un autre dans le visage. Je grognai de douleur au sol, incapable de crier. Le souffle coupé. Je toussai. Me recroquevillai pour protéger mes points vitaux, le temps de reprendre mes esprits.
J'entendis une personne dire mon nom puis ce fut une explosion de sons : le métal vint tonner, le bois cognait, les os craquaient. Et parmi tout ce désordre, des hurlements fusaient dans un tourbillon de poussière.

Je roulai sur moi-même jusqu'à atteindre un des murs du couloir. Je toussais violemment, à cause des coups mais aussi de la saleté qui s'infiltrait dans mes poumons. J'ouvris avec peine une paupière. Des silhouettes se battaient dans la demi pénombre, mais sans que je n'arrive à les distinguer.
Seuls Thomas et Ivan possédaient un talkie-walkie...

Recouvrant un peu de force, je tendis mon bras, attrapant le premier pied qui passa dans mon champ de vision. Ma victime tomba lourdement.



{ J'parle en Firebrick || Mon CV || Mon journal intime || RP ♥️ ♥️ ♥️ }
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 59

CV
Surnom :
Palier: 5
Rang:
Jeu 27 Sep - 10:53

Sous le couvert de la nuit

ft.Dwight & Thomas

Informations.

Thomas marchait tranquillement derrière les deux hommes, Dwight à sa droite. Ses yeux regardaient devant lui, surveillant le moindre endroit, dans l’attente d’un mouvement d’alerte. Le couloir était silencieux, étrangement silencieux, cela faisait que l’homme était encore plus sur ses gardes, en alerte. La chaleur corporelle qu’émanait le corps du lapinou à côté de lui, lui servait à savoir qu’il était à côté de lui et bien en forme, que rien ne lui arrivait. C’est pour cela qu’il ne lançait pas un regard à son filleul, continuant d’avancer derrière Ivan qui venait juste de vérifier, avec son coéquipier, une pièce.

Alors qu’il s’était mis en route, un mouvement à sa droite lui fit tourner et il fronça brusquement en voyant que Dwight était tourné en arrière, il avait mécaniquement crier son nom. Un grognement passa entre ses lèvres alors qu’il se retournait pour aller frapper la personne qui venait de faire ça, mais une autre personne arriva pour l’empêcher de s’avancer, le stoppant en se mettant devant lui. Même s’il entendait Dwight se faire frapper, il devait gardait son sang-froid, cela ne servait à rien d’aller l’aider si d’autres gars autour les attaquaient ensuite. Il devait donc se débarrassait du gars en face de lui avant d’aller aider le lapinou qui toussait.

Il échangea quelques coups avec son adversaire, utilisant ses poings puisqu’il n’avait pas eu le temps de sortir son poignard. Lorsque son adversaire était au sol, il tourna la tête pour voir Ivan à travers la poussière étant dans l’air à cause des nombreux mouvements. Il était en train de s’occuper d’un autre gars, apparemment il n’avait pas le temps d’appeler les autres avec le talkie-walkie. Il alla rapidement se mettre contre le mur pour attraper le Talkie dans son sac et alors qu’il disait aux autres qu’ils avaient besoin de renfort, il sentit soudainement une main sur sa nuque, comme si quelqu’un voulait l’égorgeait avec un couteau. Cependant, l’attaquant tomba soudainement en avant, emmenant Thomas dans sa chute qui tomba lourdement en grognant de douleur.

L’homme, apparemment déstabilisé par sa chute, bougea son pied afin de retirer la prise que Dwight avait sur sa cheville. Thomas, profitant de cela, bougea son bras droit dans son dos afin de donner un coup de coude dans la tête de son adversaire, le poussant ainsi sur le côté et rampa sur sol avant de se relever rapidement. Il attrapa son poignard dans sa veste pour assommer le gars au sol avec la poigné et soupira doucement en tournant la tête pour regarder autour de lui. Ivan et son coéquipier s’était occupé de quelques hommes, apparemment, ils n’avaient pas étaient nombreux à les attaquer, mais au vue du fait qu’ils avaient était attaqué, le gars qu’ils recherchaient était ici. Des silhouettes apparurent dans le couloir d’où ils venaient, c’était les autres Greens que Thomas avait appelé avec son Talkie, il respira rapidement sous l’effet des efforts qu’il venait de faire. Il regarda alors Dwight, souriant légèrement et fronça en sentant, sur son menton, un liquide chaud qui goutta sur le sol.

Levant la main pour la poser sur ses lèvres, il regarda sa peau tachetée de sang. Apparemment, le premier gars avait réussi à le blesser avec l’un de ses coups, ouvrant légèrement sa lèvre. Ce n’était rien de grave et il ne s’en était pas rendu compte puisque l’adrénaline avait dissimulé sa douleur afin qu’il soit plus efficace. Le chef de la mission s’avança vers Ian pour bavarder de ce qu’il venait de se passer, Thomas, pendant ce temps-là, s’approcha de Dwight pour le soulever et le regarda en souriant.

« Ça va ? Tu n’es pas blessé ? Bien joué par le pied attrapé alors que tu étais à terre, ça m’a certainement sauvé la vie. »

Il regarda ensuite Ivan qui s’approchait de lui.

« Nous allons continuer tout droit, le chef ira avec son groupe dans un autre couloir de l’étage et les autres groupes aussi, deux autres gars vont avec nous, comme ça, si d’autres gars nous attaquent, ils seront bien accueillit. »

Thomas hocha la tête, tout ce qu’il voulait actuellement, c’était de rentrer dans sa chambre et de prendre une bonne douche. Cette mission allait être crevante, comme les autres en fait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 152

CV
Surnom : Black Rabbit
Palier: 7
Rang: Escouade d'intervention
Jeu 27 Sep - 22:02

Sous le couvert de la nuit...

Thomas x Dwight
L'affrontement avait été plus rapide que je ne l'avais craint ; mais maintenant, il devenait impossible pour nos ennemis de ne pas être au courant de notre intrusion. J'acceptai l'aide de Thomas de bon cœur, éprouvant encore des difficultés à respirer. Il y avait comme une chape de fatigue qui rendait ma vision imprécise...

De rien, faut bien qu'il serve à quelque chose le filleul...

J'écoutai les directives de notre chef d'une oreille distraite. C'était bizarre. Mon esprit avait généralement une propension à papillonner mais dans les moments de stress, je n'avais pas de difficultés à trouver la concentration nécessaire. Là, j'avais beau essayer, peine perdue. Mais le groupe s'était remis en marche aussi n'avais-je pris plus de temps pour répondre à Thomas ou encore pour m'inquiéter de ma condition : je suivis, tout simplement.

Le couloir me paraissait interminable. Nous alignions un pas après l'autre, et vérifions chaque pièce de la même manière. Avec peut-être plus de soin qu'avant puisque la dernière inspection avait laissé passer plusieurs Blacksuns. Ivan s'était d'ailleurs excusé à ce propos. Enfin je crois ? Mes pensées m'apparaissaient de plus en plus incohérentes, décousues, bordéliques. Une vraie ruche. En effervescence.
Je levais le visage, les dents serrées par la douleur qui persistait. Encore. Le fond du couloir était plein d'une obscurité opaque, si bien que nous ne pouvions deviner sa longueur exacte. Combien de temps encore avant de retrouver notre camarade ? J'étais mal à l'aise. Ce couloir était une gorge béante qui n'attendait qu'un faux pas pour nous engloutir dans ses profondeurs. Je posai une main sur le bras de mon parrain et soufflai :

Thomas...

Un cri.
Je repris mon sabre. Et dans cette noirceur épaisse, mon visage devint livide. La tête du partenaire d'Ivan venait de rouler jusqu'à mes pieds. Découpée, nette, aussitôt qu'il avait ouvert la porte. Son regard vide semblait non pas m'incomber de sa mort, mais m'inviter à faire de même.
On allait mourir. Ils étaient quatre, à peine moins nombreux que nous. Mais pour avoir réussi à décapiter un Green expérimenté aussi aisément, c'est qu'ils devaient se penser suffisants pour nous maîtriser à eux seuls.

L'un deux sorti de la pièce, deux couteaux en main, un sourire étalé suffisant sur le visage.

Salutations les verts ! Eh, tu devrais te réjouir princesse, ils sont venus en horde pour te sauver !

Il se fendit d'un rire, sinistre, et je n'eus comme réflexe que de reculer d'un pas. Les autres étant immobiles, j'attirai aussitôt son attention. Ses lèvres s'amincirent encore plus tandis qu'un rictus lui déformait maintenant le faciès.

Ah mais ne serait-ce pas le lapin qui a tué notre très cher Général ? Ou alors son pote bicolore là ?

Je me tournai vers Thomas, incapable de parler. J'étais trop effrayé de terminer comme notre camarade... Et si Thomas lui aussi... Finissait... Ivan lui, gardait un œil sur le quatuor mais nous jetait des regards interrogateurs.
Un des Blacksuns sortit un Green de la salle, par le col de son t-shirt. C'était celui que nous étions venus chercher. Déjà mort. Lui aussi.

On s'ennuyait désolé. Mais il a été assez bavard... Donc en honneur à sa mémoire, on va vous laisser en vie et repartir mes choux. C'est qu'on a autre chose à faire.
Vous êtes en état d'arrestation.

La voix d'Ivan s'était élevée dans le couloir, d'un calme menaçant. Je l'admirai à cet instant. Faire front à un ennemi si puissant, fort de son statut de leader du groupe... J'en aurai été incapable. Je tremblais, simplement.

À d'autres. Tu sais bien que ça va être un carnage, le vert.
Et je devrais te croire, Blacksun, quand tu dis vouloir nous épargner peut-être ?
Plutôt ouais. Mais ceux deux-là, ils restent avec nous évidement. Sinon on vous tue TOUS et on les garde pour le dessert...

Son regard croisa le mien et celui de Thomas.



{ J'parle en Firebrick || Mon CV || Mon journal intime || RP ♥️ ♥️ ♥️ }
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 59

CV
Surnom :
Palier: 5
Rang:
Ven 28 Sep - 0:25

Sous le couvert de la nuit

ft.Dwight & Thomas

Informations.

Son visage était soudainement devenu beaucoup plus froid qu’à l’ordinaire lorsque l’homme au sourire de sadique avait dit qu’ils avaient tués leur Général. Ses yeux s’étaient tournés vers son filleul qui le regardait apeuré, cela se comprenait parfaitement, il fit apparaitre un léger sourire sur ses lèvres en essayant de le rassurer ne serait-ce qu’un peu. Il se reconcentra pour regarder Ivan qui avait élevé la voix, il grogna soudainement en entendant les paroles du Black. Ce pensait-il le plus intelligent, certainement, il avait posé un sorte d’ultimatum, Thomas ne pouvait pas protéger une personne en dépend de plusieurs autres vies, même si Dwight était très précieux pour lui, il savait qu’il pourrait très bien trouver un arrangement avec cette bande de fou.

Lorsque ses yeux vairons croisèrent ceux de l’autre, ses poings se serrèrent légèrement, il aurait voulu lui sauter à la gorge pour avoir seulement menacé son filleul, mais faire cela était stupide, les blacks tueraient tout le monde s’il osait faire ça. Il regarda Ivan en décrispant ses poings, son visage toujours froid.

« Partez, cela ne sert à rien que vous creviez, vous n’avez rien à voir la dedans. »

Il se tourna ensuite vers Dwight et planta ses iris dans les siennes, souriant légèrement d’un air désolé.

« Pardonne moi pour cette décision Dwight, mais je te promet que je trouverais une manière pour te sauver, quitte à crever. »

Il baissa la tête tandis que ses camarades partaient, les laissant derrière après un dernier regard, cela était rare que des Greens laissent tomber les siens, mais c’était pour sauver plusieurs vies. Ils respectaient la décision de Thomas. Celui-ci laissa deux Blacks se mettre dans son dos, ils attachèrent ses bras derrière son dos et le désarma avant, ils attachèrent ses bras derrière son dos et le désarma avant d’attacher un haut tortillé sur lui-même autour de sa tête pour couvrir ses yeux. Etant devenue aveugle, le green ne vit pas que l’un des Blacks tenait son poignard dans sa main et, utilisant la poignée, lui asséna un coup sur la tempe afin de l’assommer. Le corps du bicolore tomba lourdement sur le sol, laissant un nuage de poussière se soulever dans l’air.


Sa tête lui faisait horriblement mal, il entendait son cœur battre violemment dans ses temps, lui donnant l’impression que quelqu’un jouait du tambour dans son cerveau. Ses yeux vairons se dévoilèrent lentement, les images étaient floues et les bruits arrivaient en écho dans ses oreilles. Il redressa sa tête pour la mettre droite et fronça en voyant en face de lui une silhouette masculine assise sur une chaise.

« Hé ben, tu as beaucoup pioncé cendrillon, aller, reprend tes esprits, pour qu’on commence la petite fête »

10 minutes s’écoulèrent, 10 minutes qui parurent des heures au green qui grognait de temps en temps. Lentement, sa vision devenait plus claire, les bruits ne se dédoublaient plus et ses souvenirs devinrent beaucoup plus clairs. Oui, il était avec Dwight, il venait d’accepter de suivre des Blacks qui voulaient tout sauf faire ami-ami et en plus de cela, il comprit parfaitement ce qui allait se passer. Il allait être torturé pour parler, cependant, il ne devait pas, pourquoi ? Parce qu’il n’avait aucune envie d’être à l’origine de soucis arrivant à deux gars complètement barjo : Jay et Danny.

L’homme en face de lui se redressa, souriant, tenant dans sa main un couteau dont la lame brillait à la lumière émanant de l’unique ampoule qui pendouillait aux dessus du prisonnier. Faisant passer son couteau entre ses doigts, le black tourna lentement autour du green qui gardait la tête baissé.

« Bon, nous allons commençaient. Pour que cela soit claire pour toi, je vais te torturer, te faire mal, te faire certainement crier de douleur. Tu perdras du sang, ce qui est logique, mais si tu me dis qui a réellement buté notre général, j’arrête. »

Il se stoppa face à lui en souriant et utilisa la lame de l’arme pour soulever la tête de Thomas, plantant ses yeux dans les siens. Il ricana doucement en levant les cheveux rouges du bicolore et fit légèrement la moue.

« Mince, ton joli minois est déjà abimé… Quelle vilaine cicatrice… Bon, ben, on va abîmer ton corps alors. »

A son signal, deux hommes s’approchèrent de Thomas, ils avaient était cachés par l’obscurité de la pièce, se dévoilant seulement pour arracher la chemise du green dont la veste d’intervention avait était préalablement retiré. Grognant sous l’effort, l’homme aux yeux vairons regarda le black qui ricanait en s’avançant de nouveau vers lui. Il coupa le bâillon qui comprimait les lèvres de sa victime, il voulait surtout l’entendre crier. Posant la lame entre les clavicules du green, il fit lentement entrer la point du couteau dans la peau immaculée et la fit lentement descendre jusqu’à son nombril.

Se crispant en sentant la douleur de la lame lui coupant les tissus comme si c’était une feuille, Thomas serra les dents, s’empêchant de crier. Bien que la douleur fût forte, il devait rester fort, pour Dwight qui se trouvait certainement dans l’une des pièces adjacente à la sienne. Son silence ne plût nullement à l’homme qui serra les poings, apparemment, il avait compris que le green n’allait pas crier pour si peu. Il grogna en réfléchissant, il devait tester autre chose… Il essaya la douleur physique plusieurs fois, coupant ci et là la peau de l’homme. Il soupira en serrant les poings et regarda l’un de ses gars, grognant.

« File moi la fiche qu’Angel a écrit, il doit y avoir des informations intéressante sur lui.

Attrapant la fiche que l’homme lui tendait, il sourit doucement en lisant tranquillement puis regarda Thomas dans les yeux.

« Alors comme ça tu as été tabassait par ton mec avec son suicide et tu as vu son corps ? D’après ce qui est écrit il était sous la madness, peut-être celle que nous vendons… M’enfin, apparemment tu empile les cadavres autour de toi. »

Devant la non réaction de Thomas, le Black, prit d’énervement soudainement, se mit à le frapper violemment au visage. Créant ainsi des contusions qui allaient encore être présente bien des jours après. Sous la douleur des coups, le green tomba dans les pommes, reprenant de la force en même temps.

Les deux jours suivant, il se fit torturer, criant seulement parfois. Il était inquiet pour Dwight, pourtant, lorsqu’il ne se faisait pas torturer, il restait enfermé dans une pièce. Il ressent la chaleur de Dwight, comme s’il était collé à lui, malgré l’obscurité de la pièce, il était persuadé qu’il était à côté de lui dans cette pièce.

A la fin du troisième jour, son bourreau soupira en le regardant dans les yeux et toqua dans le mur en face de lui, faisant raisonner les coups dans la pièce à côté de lui. Il se tourna vers Thomas en haussant les épaules avec un petit sourire sur le visage.

« Tu ne me donne pas le choix mon grand. »

Soudainement, des hurlements de douleur se firent entendre de la pièce d’à côté. Les yeux du green s’écarquillèrent brusquement alors que tous les muscles de son corps se crispèrent. Ces hurlements, ces bruits ressemblant à des sanglots, ils appartenaient à Aidan, c’était Aidan que Thomas entendait de l’autre côté. Des larmes virent brûler ses yeux avant de couler le long de ses joues, brûlant sa peau abimée par ses 3 jours de torturent. Il regarda son bureau dans les yeux alors que tout son corps tremblait, il renifla légèrement en fermant les yeux.

« ARRETEZ ! Ne le touchez pas ! Laissez-le ! Je vous en supplie… Je vais passer un marché… »

Trois coups dans le mur firent rapidement arrêter les cris, l’homme s’avança pour s’asseoir face à Thomas et croisa les bras en souriant.

« Je t’écoute. »

Ouvrant les yeux, il les planta ceux de son interlocuteur, ses larmes continuant à perler le long de ses joues.

« Je vais vous dire qui a tué votre chef, mais je veux que Dwight part, il est innocent, je suis son parrain, il n’a fait que m’écouter pendant cette intervention. »

Le sourire de l’homme s’élargit et il hocha la tête.

« Bien entendue »

« Promettez-le… »

« Je te le promet. Dit moi qui est le gars.»

Un soupir s’échappa d’entre les lèvres de Thomas qui releva les têtes en grognant de douleur.

« Je ne connais pas son nom de famille. Il y a Danny, il a le sourire de l’ange, un corps fin et parle comme un petit enfant, il se bat avec un couteau, c’est lui qui a tué votre général. Mais il n’est pas seul, son copain, Jay, il est très dangereux, il a des bandages qui cachent ses bras et son visage, il combat avec une grande faux, avec un cercle exprès pour mettre une tête et la couper. »

Le black nota tout cela sur une feuille et se leva en riant, satisfait de cela. Il demanda par geste à ses hommes d’emmener Thomas dans la pièce où il a l’habitude d’être enfermé lorsqu’il n’est pas en train de s’endormir. Le jour suivant fut vagues, il dormait, rêver ou pas, était nourrit avec tout et n’importe quoi. Le second jour, il fut transférer dans une autre pièce plus éclairé par les rayons du soleil, malgré la peur naturelle qui poussait en lui, il n’avait qu’une chose en tête : Dwight.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 152

CV
Surnom : Black Rabbit
Palier: 7
Rang: Escouade d'intervention
Ven 28 Sep - 3:05

Sous le couvert de la nuit...

Thomas x Dwight
Je sentais mon cœur se serrer au contact du métal froid sur ma peau. La lame venait la frôler, du tranchant ou parfois du plat, mais sans jamais l'inciser : le long de ma mâchoire, de mes épaules dénudées ou de ma jugulaire... Les yeux bandés, je ne voyais rien. Je ne pouvais qu'imaginer et appréhender ce moment où fatalement, elle pénétrera la chair jusqu'à l'os. Jamais je n'avais autant détesté ma nudité, jamais je ne l'avais autant crainte en même temps.

Et Thomas...

Je sentais ma pomme d'Adam bouger, tant je luttais pour ne pas craquer. Cela faisait... peut-être des heures ? Un jour déjà ? Plus ? Une éternité que je n'avais plus le contrôle. Ils m'avaient bandé les yeux, mais également privé d'ouïe, de parole et de mouvement aussitôt que j'avais été séparé de mon compagnon. Je serrai les dents sur le morceau de chiffon. Il avait peut-être déjà été tué. Mort depuis longtemps. Étrangement, comme toujours, l'idée de la mort ne me faisait un grand effet ; en fait, dans mon cas, ce serait un soulagement de savoir qu'il ne pouvait pas souffrir.

Mais s'il était encore... en vie...

Le froid avait eu le temps d'envahir mon corps et c'est à peine que je sentais le métal sur ma peau. C'était comme un appel au loin, vers la réalité. Ils m'empêchaient de dormir. À chaque fois, un liquide brûlant venait me déchirer la nuque d'un long sillon vers mes hanches. J'étais sensible. Ça suffisait à me garder éveillé longtemps. Je crois. Et, entre deux de ces douches, la caresse reprenait. Lascive. Menaçante. J'étais Dwight. Le lapin, le crétin joyeux. Je me le répétais comme un enfant le ferait en serrant sa peluche contre lui. Mais je n'avais que le froid à embrasser.

Mes jambes avaient eu le temps de s’atrophier. je n'étais plus certain de pouvoir les bouger. En tous cas, je ne pouvais plus remuer les doigts du pied. Mais étais-je encore certain de quoique ce soit ? C'était devenu difficile de garder Aidan au loin...

Un hurlement silencieux s'échappa de mes lèvres. Je me redressai aussitôt. Je m'étais assoupi ? Combien de temps ? Ou n'avais-je que dodeliné de la tête ? Je n'en... pouvais plus. Si au moins je savais ce que Thomas était devenu... M'ôter une crainte, juste une seule, soulagerait toutes les douleurs que j'allais affronter encore un long moment. Ou du moins, je me laisserai crever sans vraiment réfléchir.
Mais... JE NE SAVAIS PAS.
Si je mourrais et que lui était vivant, ils s'acharneraient sur lui n'est-ce pas ? Ou étais-je un élément de menace ? Pour le faire parler peut-être ? Mais voulaient-ils le faire parler ? Ou se venger d'avoir tué le général ? Nous l'avions tué...?

Je pus hurler.
C'était douloureux mais... libérateur. Enfin je me sentais vivant ! Encore présent, encore capable de réagir, encore là. Simplement là. En dépit du nouveau hurlement qui m'échappa, des larmes vinrent couler le long de mes joues. De joie. Ça j'en étais sûr. Un rire vint faire trembler mes épaules avant de s'épanouir, incontrôlable. Dwight, Dwight, j'étais Dwight...

Ton copain t'a vendu.

Je papillonnais des paupières, essayant de retrouver un semblant de vision après plusieurs jours passés dans l'obscurité totale. Et j'entendais ? Je remuai la tête. Chasser... le froid. Remettre les idées en place. Dedans. Bien dedans. Rien qui sort. Qui s'échappe. Tout garder...

T'es devenu sourd ? Thomas, il t'a vendu.

Je regardai le Blacksun d'un air hagard. Je rêvais ? Il sembla trouver la situation hilarante parce qu'un sourire s'étala sur sa face. Je l'avais vu. Le partenaire d'Ivan. Sa tête qui avait roulé... Je me mis à trembler violemment. Lui, il rit.

Du coup, c'est le moment de cracher tout ce que tu sais. On l'a refroidi, vu qu'il n'y avait plus rien à en tirer.
C'est... ça...

Je toussai. Ma gorge était brûlante. C'était si vitalisant ! De sentir ses cordes vocales vibrer ! De voir ! D'entendre !

Il préférerait... crever que me balancer... cet idiot...
Hum... Ça se trouve, t'es pas aussi con que t'as l'air de l'être.

Ma tête bascula en arrière. Sa main tenant fermement mes cheveux, il approcha son visage du mien. Je m'en souviendrais longtemps. Je souris, follement joyeux.

Il a déjà dit pour Danny et Jay. Haha ! Ça vous aura pris combien de temps pour le faire parler ? Et vous avez déjà pris tout ce temps pour nous trouver... Combien de temps encore pour Danny et Jay hein ?

Il haussa un sourcil puis se mit à rire avec moi. On allait pouvoir devenir amis.

Dis-moi tout mon lapin.

~~~

Je marchais seul dans ces ruines mais je savais que rien n'allait m'arriver. Je pourrai rejoindre le QG sans faire de mauvaises rencontres. Des Blacksuns me suivaient après tout... Un sourire flottait sur mes lèvres tandis que je goûtais simplement à la chaleur du soleil sur mon visage, et de l'air frais sur ma peau. Je me sentais... euphorique. Capable de tout. Même si j'étais devenu l'âme damnée des Blacksuns, j'avais réussi à préserver Aidan.
Même ces blessures ne me faisaient plus rien. Ils m'avaient offert un cadeau d'au revoir, pour être certains que ce ne fusse un adieu ; car je reviendrai ainsi les voir de nouveau et les supplier. Mais ce serait un autre jour.

Pour l'heure, j'allais prendre une bonne douche, et retrouver Thomas demain.



{ J'parle en Firebrick || Mon CV || Mon journal intime || RP ♥️ ♥️ ♥️ }
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternally :: Quartier Sud :: Zone Abandonnée-
Sauter vers: